Champions Cup : ce qu'il faut retenir de la 5e journée

  • Champions Cup : ce qu'il faut retenir de la 5e journée
    Champions Cup : ce qu'il faut retenir de la 5e journée
Publié le , mis à jour

Le duel français Bordeaux-Clermont, la désillusion de Montpellier, le Racing sauve son honneur et Toulon peut encore y croire. Voici ce qu'il faut retenir de la cinquième et avant-dernière journée de Champions Cup. 

Le match du week-end : Toulon - Sale 

Toulon est toujours vivant et a toujours ses chances pour atteindre les phases finales. un victoire bonifiée arrachée au forceps. Alors que les Sharks menaient à la mi-temps (7-5), Toulon a su relever la tête petit à petit. L'heure de jeu sonne tel un signal d'alerte. En 17 minutes, les Varois ont inscrit trois essais, de quoi prendre un peu le large (22-12). Mais les Toulonnais le savaient, c'est cinq points qu'il fallait pour rester dans la course à la qualification. Sur la sirène, Nonu mystifiait le dernier défenseur anglais et faisait une longue sautée en bout de ligne sur Tuisova qui concluait dans l'en-but de Sale. Score final 27-12 pour le RCT, et une seconde place dans la poule 3 avec 15 points.

 

 

L'équipe en hausse : Racing

Le Racing ne sera finalement pas « fanny » à l'issue des phases qualificatives de la Coupe d'Europe. Les Franciliens se sont imposés à Colombe face au Leicester (34-3) et ont même empoché le bonus offensif. Leurs premiers points au classement ! Certains de ne pas être qualifiés, mais leur honneur sauvé.

 

 

L'équipe en baisse : Montpellier

La déculotté prise par Montpellier met sûrement fin aux espoirs du club héraultais d'accéder aux quarts de finale. Le MHR s'est incliné sur la pelouse du Leinster 57 - 3 et signe ainsi la troisième plus grande claque prise par un club français en Coupe d'Europe. Les hommes de Jack White n'ont fait que subir et ne semblait pas y être. Ils ont encaissé huit essais irlandais. Et pour la troisième fois cette saison, les Montpelliérains jouent un match de Champions Cup réduit à quatorze. Cette fois, c'est François Steyn qui a écopé d'un rouge à la 27e pour un plaquage haut sur Sexton. 

 

 

Le fait du week-end : Clermont seul club français certain d'être qualifié

Clermont ne signe pas une victoire spectaculaire, mais juste assez pour être certain de participer aux phases finales de la Champions Cup. Dans un match brouillon, les Auvergnats ont eu du mal à s'imposer en attaque. En défense par contre, la ligne clermontoise a été infranchissable. Baptiste Serin et ses coéquipiers avaient la balle, mais n'arrivaient pas à franchir. Aucun essai n'est marqué durant la rencontre. Lopez passait trois pénalités, alors que Madigan n'en mettait que deux. Cela a suffi. L'ASM Clermont l'emporte sur la pelouse de Chaban-Delmas (6-9).

 

 

Le chiffre : 80

C'est la minute où tout a basculé pour quatre équipes ce week-end.

WASPS - TOULOUSE : Alors que Toulouse menait à sept minutes de la fin 10 à 14 grâce à un essai de pénalité, les « Guêpes », réduit à quatorze, n'ont pas laissé tombé. C'est Robson qui obtenait le Graal et libérait son équipe. Le demi de mêlée anglais jouait rapidement une pénalité à un mètre de la ligne d'en-but des Toulousains et aplatissait facilement sur le coup de sifflet final. Le Stade Toulousain s'incline 17 à 14.

 

 

SCARLETS - SARACENS : Face à des Sarries indisciplinés, les Scarlets n'ont pas hésité à user du pied pour récupérer des points. Les Anglais sont menés de quatre points, avant que Dan Jones prenne de nouveau trois points. À la 73e minute, les Gallois ont fait le break (22-15). Mais c'était sans compter sur Chris Ashton qui est venu au secours des Saracens et signe un doublé au son de la sirène. Owen Farrell transforma l'essai et a permis aux Sarries d'accrocher un précieux nul au Parc y Scarlets.

Le XV de la semaine

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?