Castelnaudary, cinq points providentiels !

  • Castelnaudary, cinq points providentiels !
    Castelnaudary, cinq points providentiels !
Publié le / Mis à jour le

L’équipe fanion s’est vue gratifier d’une victoire bonifiée sur tapis vert face à la Salanque. L’apport de ces cinq points relance sérieusement les Audois dans la course au maintien.

Le RO Castelnaudary n’oubliera pas de sitôt la date du 27 novembre 2016. Ce jour-là, dans leur enceinte de Coubertin, les Chauriens se sont imposés avec la manière face à leurs hôtes de la Salanque (22-14). Pour la seconde fois de la saison, les hommes du président Bergerou ont quitté la pelouse avec la banane. Malgré cette prouesse, les Audois ont achevé cette première phase de l’épreuve à l’ultime place à six longueurs de retard sur Prades leur concurrent direct au classement.

Or, tout récemment, une lettre de la commission des règlements fédéraux leur a appris que leur victoire acquise face aux Salanquais s’est transformée par un succès bonifié sur un score de (24-0). Outre le gain de ces cinq points, leurs hôtes de la Salanque se voient retrancher deux points au classement, ce qui les relègue à la neuvième place au classement. Renseignements pris, les commissions des épreuves fédérales et des règlements ont remarqué que les Salanquais ont indûment aligné un joueur qui était sous le coup d’une suspension. Le pilier droit, membre de la sélection du Pays catalan, Arnaud Lapasset, qui n’était pas autorisé à figurer sur la feuille de match. Le week-end précédent lors de la réception de Céret, il venait d’écoper d’un carton jaune. Sous le coup d’une sanction semblable avant la rencontre face aux Céretans, le droitier catalan ne pouvait pas, selon les règlements fédéraux, disputer cette rencontre.

Cet égarement administratif des dirigeants catalans fait principalement le bonheur des Chauriens. à la faveur de cette victoire bonifiée sur tapis vert, ils relancent sérieusement leur saison et le maintien devient désormais d’actualité. « C’est une victoire bonifiée sur tapis vert, reconnaît le président, Stéphane Bergerou. Dans notre position, nous ne pouvons pas faire la fine bouche. Ce succès providentiel nous permet d’entamer la nouvelle saison avec un peu plus de détermination et d’ambitions. Sur un plan comptable, nous nous retrouvons à quatre points de retard sur la Salanque et cinq sur Prades. Il y a deux mois, certains nous avaient déjà envoyé en Fédérale 3. Maintenant, les cartes sont redistribuées. Si nous sommes performants à domicile lors de cette phase retour, tout est possible. »

La Salanque fera appel

C’est bien connu, le bonheur de Castelnaudary ne fait pas forcément celui de la Salanque. Ce retrait de deux points au classement est un véritable coup de massue pour l’ensemble du club. Les dirigeants plaident leur bonne foi à cor et à cris et ont la ferme intention de saisir la commission d’appel fédérale. « Il faut revoir notre dossier devant la commission d’appel, soutient le comité directeur du club. De notre côté, nous n’avons pas reçu la notification fédérale de la suspension d’Arnaud Lapasset. Jamais, nous n’aurions aligné un joueur suspendu. Nous n’aurions jamais pris un tel risque. »

Les Salanquais veulent récupérer les deux points qui leur ont été retranché. Dans leur position actuelle au classement, ces deux unités en moins pourraient être synonymes de relégation en Fédérale 3. Tout laisse croire que ce match du 27 novembre dernier à Coubertin n’est pas forcément achevé.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir