David Gérard: " Un match dantesque "

  • David Gérard: " Un match dantesque "
    David Gérard: " Un match dantesque "
Publié le

Ce week-end, c'est le derby de la Méditerranée entre Béziers et Narbonne. David Gérard, consultant des avants de l'ASBH, revient sur les difficultés de son équipe en conquête. 

Quels points noirs et satisfactions retenez-vous de la défaite à Oyonnax ?

" On va dire que la mêlée fermée a été décevante. Elle nous a mis au fond du trou. On prend quand même deux essais de pénalité. C'est ce qui nous a empêché de revenir avec un point d'Oyonnax. Le résultat en lui-même est décevant. On s'était dit qu'on pouvait faire quelque chose à Oyo. On voulait garder la spirale positive du match à Angoulême. Après de façon positive, le groupe a toujours su revenir dans le match. A huit minutes, on revient à 27-23 et on se dit qu'on peut faire quelque chose. Ce que je vais retenir c'est que les gars ont sur revenir. On aurait pu prendre l'eau et cela n'a pas été le cas ".

 

Pour revenir sur la mêlée, quand on voit la prestation des Narbonnais contre Montauban, et la votre contre Oyonnax, est-ce qu'on essaie de remettre les pendules à l'heure ?

" C'est un secteur que Michel Cognac travaille déjà depuis quelques mois avec le groupe. Malgré le changement d'entraîneur, il est resté. Il y a une remise en question des joueurs et puis de tous le staff. C'est pas possible d'espérer gagner à l'extérieur en prenant deux essais de pénalité. Espérons que ce soit juste un épiphénomène. De toute façon, le match contre Narbonne, il s'annonce tellement dantesque qu'on sait que la mêlée fermée sera primordiale. Cela va être à nous de cravacher dans ce domaine ".

 

Vous parlez d'un match dantesque contre Narbonne, est-ce que l'entraîneur des avants que vous êtes attend une grosse prestation en conquête ?

" On n'a pas le choix. Si on veut s'en sortir dans ce genre de match contre ce genre d'équipe, il faut les priver de ballons. Maintenant, Narbonne c'est une conquête plutôt correcte ces derniers temps. Cela va être à nous de hausser notre niveau de jeu. Notre conquête contre Angoulême a plutot été bonne, plutôt pertinente. Je vois pas pourquoi on s'est troué à Oyonnax. Il va falloir qu'on fasse preuve de caractère ".

 

Qu'est-ce que vous avez essayé d'apporter sur le jeu d'avant à Béziers ?

 " C'est dur d'arriver en cours de saison alors que quasiment la moitié du championnat est passé. Il y avait déjà un projet de jeu en place donc c'est dur de changer les choses. C'est à moi de reprendre le flambeau, peut être avec une vision un peu différente. J'essaie surtout d'amener de la fraîcheur et des idées nouvelles qui vont permettre au groupe ne pas trop se scléroser ".

 

Le travail est plus sur le psychologique que le rugby ?

 

" Forcément le psychologique est important quand tu es 15ème. Après le rugby, on le travaille mais différemment. C'est une nouvelle façon de voir les choses. Après notre objectif c'est de gagner donc je vais essayer de redonner confiance aux groupes. Les joueurs seront valorisés et valoriseront le maillot que s'ils gagnent. Je crois que malheureusement, on l'oublie trop souvent ".

Propos recueillis par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?