• Le Munster fait plier le Racing
    Le Munster fait plier le Racing
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Le Munster fait plier le Racing

Très bien rentré dans la partie, le Racing s'est incliné sur la pelouse du Munster (22-10). Les Franciliens n'ont pas démérité mais ont pêché physiquement en deuxième mi-temps. 

par Pierre Loevenbruck

Le match

Eliminés, les Racingmen étaient venus avec des intentions en Irlande. Le moins que l'on puisse dire c'est que le Racing-Métro 92 l'a démontré dès les premières minutes de la partie. Les visiteurs ont en effet monpolisé la possession du ballon et du terrain durant les 15 premières minutes du match. Les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit auraient même pu ouvrir le score, si Machenaud n'avait pas raté sa première tentative. Mais le Munster à Thomond Park est imbattable cette année en Coupe d'Europe enquillant 38 points à Glasgow (38-17) et Leicester (38-0). Les Irlandais ont vite réagi à l'image de CJ Stander énorme. Ils furent logiquement récompensés à la 37ème minute après un essai de Simon Zebo (voir l'essai du match). Il faut dire que les Munstermen avaient préalablement passé quasiment 10 minutes dans les 22m du Racing. Les Franciliens étaient quand même récompensés avec une pénalité juste avant la mi-temps réussie par Machenaud (7-3). Le second acte a été plus difficile pour le RM92. Dès la reprise, Tyler Bleyendall, l'ouvreur du Munster, passait une pénalité. Puis c'est O'Mahony qui marquait le deuxième essai irlandais. Pour autant, les coéquipiers de Maxime Machenaud n'étaient pas abattus et inscrivaient un essai après une belle action collective par l'intermédiaire d'Hugo Chavancy. Ils revenaient à un essai transformé à 20 minutes de la fin (17-10).  Beaucoup plus entreprenant et plus adroit en seconde mi-temps, le Munster était récompensé par un troisième essai inscrit en bout de ligne par Ian Keatley. Il s'impose finalement 22 à 10, après une fin de match parfaitement maîtrisé. Avec ce succès, les Irlandais s'assurent un quart de finale à domicile. 

Le fait du match: le Racing craque en seconde mi-temps

Excellent en début de match, les Franciliens se sont éteints au fur et à mesure de la rencontre. S'ils n'ont pas démérité, ils ont souffert en deuxième mi-temps. La défense rugueuse du Munster n'a pas permis au Racing de s'exprimer dans le second acte. Moins bien physiquement, sa défense a été moins agressive qu'en première mi-temps, et c'est logiquement qu'ils ont encaissé deux essais. 

L'essai du match: Simon Zebo

Le premier essai du match résume à lui tout seul la domination des avants du Munster sur la rencontre. Les Irlandais ont d'abord mis aux supplices le Racing avec un ballon porté qui s'écroulait à cinq mètres de la ligne. Une longue séance de pick and go a suivi avec notamment le gros travail de CJ Stander. C'est finalement Simon Zebo, l'arrière international irlandais, qui concrétisait le travail de ses avants au ras d'un regroupement. 

Le joueur du match: Ronan O'Mahony

On aurait pu citer CJ Stander, excellent. Mais c'est bien Ronan O'Mahony qui a été le joueur irlanais le plus en vue. L'ailier du Munster a été omniprésent et a cassé de nombreux plaquages tout au long du match. Il est justement récompensé par un essai à la cinquantième minute. 

Les meilleurs

P. O'Mahony, Stander, Murray, Bleyendall, R. O'Mahoney, Zebo; Nakarawaya, Nyanga, Machenaud, Dulin

midi olympique
Réagir