• Champions Cup: Toulouse au forceps
    Champions Cup: Toulouse au forceps
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Champions Cup: Toulouse au forceps

Le Stade Toulousain s'est qualifié à l'arraché pour les quarts de finale de cette Champions Cup, en disposant de la province irlandaise du Connacht (19-10). Il affrontera le Munster sur ses terres en quart de finale en avril prochain.

Résumé

Dans ce match à la vie à la mort pour son avenir dans la compétition européenne, Toulouse a démarré tambour battant la rencontre. On en veut  pour preuve la volonté de sortir de son camp dès le coup d’envoi de la rencontre par du jeu à la main et un essai inscrit dès la 7ème minute de jeu par le centre Gaël Fickou et converti par Jean-Marc Doussain.  Le tout près une récupération du ballon sur le coup d’envoi et  de multiples temps de jeu alternant jeu au près et ballons écartés.  De quoi surprendre les Irlandais du Connacht généralement très adroits et précis dans leurs offensives qui se montraient, durant le premier quart d’heure, peu amènes comme en témoignent les passes ratés et autres en-avants. 

Toulouse en profitait à la 19 ème minute par une attaque d’une précision chirurgicale après un ballon récupéré en mêlée.  Huget prenait le centre du terrain avant de décaler d’une passe Arthur Bonneval sur son aile. Ce dernier se permettait de résister au plaquage de son vis-à-vis d’un raffut pour aller aplatir le deuxième essai stadiste. Plus précis dans le jeu au sol à l'image d'un ballon gratté  par le revenant avec le XV de France, Yann David à la 22ème, les Toulousains montraient des intentions.Les Irlandais n’étaient décidément pas à la fête avec un nouvel en-avant du numéro 8 et capitaine Muldoon à la 27ème minute. Yann David manque l’occasion en réalisant un en-avant sur la ligne des 50m. 

Les Rouge et Noir trouvaient la solution au centre du terrain avec une accélération de Bézy qui ratait sa dernière passe pour Fickou.  Une occasion d’essai était gâché après un travail de Yann David qui avançait de quinze mètres mais n’était pas récompensé de ses efforts.  Les Irlandais inscrivaient leurs trois premiers points de la rencontre à la 34ème avec une pénalité de Ronaldson. Une légère éclaircie dans la morne première période livrée par les hommes de Pat Lam. À la 38ème, le deuxième ligne Roux, alors au sol recevait un carton jaune pour avoir empêché Bézy  de récupérer le ballon mais Doussain manquait la pénalité sur la ligne des 22 m du Connacht.

Baille était sanctionné en mêlée fermée juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, après une pénalité ratée par le Connacht, Toulouse montrait des nouvelles intentions à l’image de Fickou qui perçait dans les 22 mètres pour échouer sur les 5 mètres. Ce n’était que partie remise quelques minutes plus tard puisque Losefa Tekori était à la conclusion d’une combinaison en touche après une passe de Thierry Dusautoir. Toulouse se donnait de l’air à 19-3 malgré le nouvel échec de Jean-Marc Doussain. Il fallait bien ça puisque les Irlandais du Connacht avaient décidé de ne pas se laisser faire et de relever le défi en inscrivant un essai à la 54ème par le capitaine Muldoon. Les quinze minutes qui suivaient ne se montraient pas à l’avantage des hommes d'Ugo Mola, décidés à se faire peur alors que le score était de 19-10. Il fallait une mêlée qui avançait dans le camp stadiste à la 73ème minute pour éloigner un peu le danger irlandais. Les cinq dernières minutes voyaient malgré les approximations Toulouse garder le gain de la rencontre et tenir le Connacht à une distance suffisante au niveau comptable pour arracher une qualification acquise de haute lutte. Le Stade peut souffler et préparer son voyage dans l'antre du Munster, à Thomond Park, en avril prochain.

Le joueur : Gaël Fickou

En forme internationale – de bon augure à l’approche du Tournoi des Six Nations- Gaël Fickou a livré une nouvelle fois une copie plus que satisfaisante. À l’aise offensivement, toujours juste dans ses prises de décision et agressif en défense, une qualité qu’on ne lui connaissait pas ou très peu jusque là, le premier centre du Stade toulousain était à la conclusion d’une séquence de pilonnage en règle à la 7ème minute pour le premier essai de la partie. Jamais un cran au-dessous ensuite, Fickou a montré que son club pouvait compter sur lui dans les grandes occasions. Propre.

L’essai

Le deuxième essai toulousain à la 19 ème signé Arthur Bonneval mérite d’être souligné. Après une mêlée irlandaise, Toulouse recupérait le ballon et Yoann Huget arrivé comme une balle, fendait le centre du terrain pour trouer la défense irlandaise. L’international temporisait avant de fixer l’ailier Adeolokun et de servir au cordeau Arthur Bonneval. Ce dernier résistait à Healy d’un maître raffut et filait dans l’en-but.

Les meilleurs :

À Toulouse : Tolofua, Johnston, Tekori, Dusautoir, Fickou, David, Bonneval, Huget.

Au Connacht : Bealham, Heenan, Muldoon, Marmion, Carty.

 

Par Enzo Diaz

midi olympique
Réagir