Vincent Clément : « Un projet sur le long terme »

  • Vincent Clément : « Un projet sur le long terme »
    Vincent Clément : « Un projet sur le long terme »
Publié le

L'ancien troisième ligne et capitaine du SC Albigeois Vincent Clément parle du projet de club pour Albi qu'il prépare avec son ex-coéquipier Sébastien Pagès.

Avec entre autres votre ancien coéquipier Sébastien Pagès, vous sollicitez les acteurs du SCA pour présenter un projet global de club. Comment en êtes-vous arrivé là, vous qui étiez retiré des choses du rugby ?

Au vrai, tout cela n’était pas du tout prémédité ou réfléchi. Le projet a mûri rapidement. Nous nous sommes retrouvés à Albi pour fêter les dix ans de la montée en Top 14. Là, des acteurs de toutes les strates du club et notamment de sa base nous ont sollicités. Ils nous ont demandé de nous engager. Nous aimons ce club que nous avons servi du mieux possible sur le terrain. Alors après tout, pourquoi pas ?

 

En quoi consiste ce projet ?

Ce sera l’objet de la réunion d’information mais ce qu’on peut d’ores et déjà dire, c’est que nos réflexions ne concernent pas uniquement la SASP et les résultats des pros mais bien l’ensemble des structures du club. Nous voulons amener un cadre de travail pour permettre à toutes les composantes du club de travailler sereinement dans une démarche de « co-construction ».

 

Vous tiendrez une réunion publique afin d’informer les Albigeois de vos plans. Avez-vous déjà rencontré des acteurs du club ?

Oui, bien entendu. La mairie a fait partie de nos premiers interlocuteurs, ainsi que quelques actionnaires avec lequel nous avons conservé des liens privilégiés dus à notre histoire commune. Nous avons reçu un accueil globalement favorable. Nous avons aussi rencontré le Conseil d’administration du club. Le message est peut-être moins bien passé lors de cette réunion-là mais la porte ne nous est pas fermée. Nous travaillons dans la transparence.

 

À quel genre de difficulté devez-vous faire face ?

On nous accuse. De vouloir faire un « putsch », de déstabiliser le club, de vouloir nous imposer. Je réponds que le club est déjà déstabilisé et nous croyons justement que notre projet est plus de nature à rassembler et à redonner de l’espoir. Je répète que nous avons un désir de transparence. D’autres sont sceptiques, ne croient pas en nous. À ceux-là, je réponds que personne ne pensait ce club capable de monter en Top 14. Et pourtant, nous l’avons fait !

 

La réunion publique est organisée ce lundi à 19 heures à la maison des sports d’Albi, près du Stadium.

 

Propos recueillis par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?