• Toulouse-Dragons : défendre n'est pas perdre
    Toulouse-Dragons : défendre n'est pas perdre
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Toulouse-Dragons : défendre n'est pas perdre

Pour se remettre dans le bain et quelques semaines avant la reprise de leur championnat, les deux seuls clubs français de rugby à XIII à évoluer dans un championnat anglais se sont affrontés amicalement.

Le choc de ce samedi opposant le Toulouse Olympique XIII et les Dragons Catalans au stade Ernest-Argelès de Blagnac a réuni plus de 4 000 spectateurs. Tous les amoureux du rugby se sont donnés rendez-vous pour « The Big Derby ».

Le match

Les Toulousains donnent le coup d’envoi, mettent le feu d’entrée en récupérant la balle. Défensivement, les Toulousains sont en place, mais concèdent une pénalité. Les Dragons échappent le ballon et Jonathan Ford perce sur un bon coup de Bastien Ader. Le Toulouse Olympique XIII décale grand côté, Sébastien Planas file à l’essai et Mark Kheirallah transforme (6-0). Les Toulousains ne semblent pas être venus cueillir des pâquerettes et tiennent tête aux Catalans dans leurs duels. Bien qu’en attaque, il leur manque la vitesse, ils remontent tout de même le terrain à force de tenus et laissent un renvoi sous les poteaux de Perpignan. Les Dragons Catalans, balle en main, n’arrivent pas à sortir de leur moitié de terrain. Les Perpignanais avancent et mettent la ligne toulousaine en péril, ce malgré les gros impacts défensifs qui viennent perturber la stratégie catalane. Sur un plaquage, Mourad Kriouache ne se relève pas. Victime d’un impressionnant K.O. Le talonneur sort du terrain sur civière quelques minutes avant la fin de la première mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Toulousains ont la main sur le ballon et avancent jusqu’à la ligne d’en-but des Dragons. Coup de génie de Kuni Minga qui franchit enfin et plonge sur la ligne d’essai juste derrière le tenu (10-0). Les Toulousains n’ont alors pas épuisé toutes leurs ressources et enfoncent davantage les Catalans dans leur camp. Bastien Ader transperce et fonce droit devant avant d’aplatir (14-0). Le TO est en train d’accomplir l’impossible et file droit vers une victoire historique. Les Catalans abattent leurs dernières cartes, mais rien n’y fait. Ils sont à quelques mètres de la ligne toulousaine, mais Ford intercepte sur une longue passe avant de remonter le terrain. La balle arrive jusqu’à Minga qui est maintenu dans l’en-but. À deux minutes de la fin, sur un mouvement très collectif, Toulouse a les mains sur le ballon et Rhys Curran arrive à passer la ligne de défense et aplati le cuir. Les Perpignanais dominent largement dans la possession du ballon depuis le début de la rencontre, mais ils ne réussissent à concrétiser qu’à la toute fin de la rencontre. Sur le fil, c’est Sam Moa qui sauve l’honneur des Catalans et inscrit l’unique essai des Dragons, que Lucas Albert s’empresse de transformer. Les Toulousains l’emportent 22 à 6.

 

Les meilleurs

Toulouse Olympique : Ford, Minga, Ader, Kheirallah, Sangare, Marguerite.

Dragons Catalans : Moa, Albert, Yaha.

 

Par Marie Colombier

midi olympique
Réagir