Soyaux: un match charnière

  • Soyaux: un match charnière
    Soyaux: un match charnière
Publié le , mis à jour

Soyaux-Angoulême reçoit Biarritz ce jeudi.Un match très important pour le SA XV qui peut encoire croire au Top 5.

Les Charentais sortent d’une défaire à Montauban (27-3) alors que les Biarrots se sont imposés à Aguillera contre Agen (20-17). Si bien qu’à la veille de se rencontrer les deux formations sont à égalité au classement avec quarante-quatre points au compteur.

D’où l’importance de faire un résultat positif comme le confirme le talonneur Kevin Le Guen. « On est jusqu’ici invincibles à Chanzy. En cas de victoire on reste accroché dans le peloton de tête. Par contre en cas de défaite, tu te rapproches du bas du tableau et le doute commence à s’installer. Notre victoire, chez eux au match aller a fait du bien dans les têtes et a peut-être lancé notre saison. Sauf qu’aujourd’hui Biarritz est sur une bonne dynamique et que l’on ne va pas rencontrer la même équipe. Ils vont venir nous défier et vouloir remettre les points sur les i ».

Les Angoumoisins savent donc à quoi s’attendre ce vendredi devant les caméras de Canal+. D’autant plus comme le souligne Rémy Ladauge, l’entraîneur des lignes arrières, « leur début de saison a été décevant par rapport à leurs objectifs. Mais ils ont de grosses individualités capables de faire la différence. C’est une équipe très agressive dans les zones de combat et il va falloir répondre présent dans ce secteur. Mais j’ai confiance dans le groupe ». Un groupe quelque peu modifié par rapport à Montauban. En effet six joueurs le réintègrent dont cinq comme titulaires (Le Guen, Lescure, Poët, Bolakoro, Mau et Briscadieu).

Et le fait que ce soit télévisé doit booster les charentais. A ça Rémy Ladauge répond aussitôt. « Que ce soir télévisé, c’est probablement important pour le club, la ville, les partenaires et les dirigeants. Ça apporte un peu plus de notoriété. Mais en ce qui concerne les joueurs ou le staff, c’est bien loin de nos préoccupations. Notre préparation reste la même ». Kévin Le Guen confirme. « Télé ou pas, pour moi ça ne change rien si ce n’est une reconnaissance pour le club. C’est juste bien pour l’entourage. Ce qui est plus gênant, ce sont les conditions d’entraînement où l’on doit faire très attention sur ces terrains gelés. Mais on ne va pas chercher d’excuses même si avec un synthétique et une salle ce serait plus facile ». Par contre le match va se dérouler dans de bonnes conditions tout du moins au niveau de la pelouse qui a été bâchée et chauffée depuis mercredi. Une sage précaution qui va permettre aux joueurs d’évoluer normalement.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?