Carcassonne: Kevin Gimeno, la force tranquille de l'USC

  • Carcassonne: Kevin Gimeno, la force tranquille de l'USC
    Carcassonne: Kevin Gimeno, la force tranquille de l'USC
Publié le

Il est un joueur moteur du pack carcassonnais. Un flanker exemplaire formé à l’école biterroise 

À Carcassonne, certains supporters n’hésitent pas à dire « Kevin Gimeno, c’est le type de joueur qu’il vaut mieux avoir comme coéquipier que comme adversaire. C’est un vaillant, dur au mal. » Vendredi dernier à Albert-Domec, lors de la réception de Vannes, il était titulaire au poste de troisième-ligne. Encore une fois, il a été exemplaire, présent autour des rucks, impérial en défense. Tout au long de la rencontre, il a collé au ballon. En fin de partie, il s’est échiné pour que l’USC conserve son écart de deux petits points (victoire 29-27). Succès qui a  permis à sa formation de se loger dans la première partie du tableau. Après le coup de sifflet final, comme tous ses coéquipiers, il a laissé éclater sa joie.

BEZIERS, MONTPELLIER, CARCASSONNE

Avant de parapher son contrat à Carcassonne, la route de Kevin est passée par l’école de rugby de l’AS Béziers, puis le centre de formation de Montpellier où il a connu la joie d’un double titre national en 2011 avec les Reichel et en  2013 avec les espoirs. Une carte de visite   ponctuée par des sélections nationales dans les catégories U 18, U 19 et U 20. Carcassonnais depuis la saison 2014, Kevin est devenu un élément clé du pack audois. Lors de sa première saison sous le maillot de l’USC, il a séduit le public de Domec. La saison passée, dans un contexte difficile sur le plan sportif, il a toujours honoré le maillot jaune et noir avec  succès. Cette année, Kevin ne fait que confirmer son talent. Ce soir, il va retrouver Aimé-Giral, une enceinte où l’USC avait sombré l’an dernier (40-14). Une raison supplémentaire de motiver Kevin qui est un farouche ennemi de la défaite.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?