Perpignan passe entre les gouttes

  • Perpignan passe entre les gouttes
    Perpignan passe entre les gouttes
Publié le , mis à jour

Face à de valeureux Carcassonnais, Perpignan assure l'essentiel et reste en course pour intégrer le top 5. Carcassonne glane un bon bonus défensif.

Le résumé

Perpignan peut toujours croire au top 5 et c'est à peu près tout ce que les Usapistes retiendront de cette soirée. Leur victoire 17 à 10 ne souffre d'aucune contestation et les Catalans ont fait montre de caractère pour s'imposer car ce match s'est joué dans des conditions dantesques. Entre deux pannes de courant (une en début de match et une à la fin), les trente acteurs ont essayé de jouer au rugby et ils ont eu du mérite. Peut-être aurait-il été plus prudent de le reporter. En effet, d'impressionnants éclairs zébraient à intervalles réguliers le ciel de Giral et l'orage, tout proche, grondait. Sur le pré, en revanche, peu ou pas d'éclairs. Un bel essai de Ratini, son premier sous ses nouvelles couleurs et puis c'est tout. Il faut dire que les conditions dantesques et la pluie qui s'abattait sans discontinuer sur Aimé-Giral compliquaient sérieusement la tache des joueurs. Les buteurs étaient globalement en déveine et c'est donc le néo usapiste Ratini qui débloquait la situation sur un essai bien construit. Une réalisation qui suffit au bonheur des Perpignanais qui s'imposent face à des Carcassonnais accrocheurs, toujours dans le coup, et qui restent devant leurs bourreaux du soir au classement de ce Pro D2. Pour l'anecdote, le match s'est terminé dans une semi obscurité, les deux capitaines ayant choisi de jouer lorsque la lumière a sauté pour la deuxième fois de la soirée. Il reste deux minutes au tableau d'affichage et le score était scellé. Antoine Lescalmel a quand même profité de l'aubaine pour offrir un point de bonus aux siens sur une ultime pénalité. Carcassonne a fait le métier jusqu'au bout !

 

Le fait

Alipate Ratini, le fantas(ti)que ailier fidjien, faisait ses débuts sous ses nouvelles couleurs ce vendredi soir. Et le numéro 14 de l'Usap n'a pas tardé à honorer le maillot sang et or en gratifiant le public de son premier essai à Aimé-Giral. Auteur d'une prestation très convaincante par ailleurs, le joueur s'est multiplié tant en défense qu'en attaque, n'hésitant pas à proposer sa puissance au cœur de la ligne. Une première aboutie, bien loin des frasques dont le joueur avait habitué ses anciens clubs. Un effort à poursuivre !

 

L'homme

Prime au vaincu ce soir. Joël Koffi a livré un match dantesque. Celui qui vient de se réengager avec l'USC, son club de cœur, a une nouvelle fois prouvé à quel point ce maillot était important pour lui. Omniprésent dans le combat, il a écoeuré les Perpignanais avec son activité aux abords des regroupements. Redoutable plaqueur, il a découpé les Mafi, Piukala ou Farnoux, les attaquants usapistes, à tour de bras. Un grand match.

 

 

Les meilleurs :  à Perpignan :  Brown, Ratini, Mafi ;

À Carcassonne : Koffi, Jasmin, V. Tuilagi.

 

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?