Castres étouffe les Héraultais

  • Castres étouffe les Héraultais
    Castres étouffe les Héraultais
Publié le

Les Tarnais s’imposent (38-25) pour la deuxième fois cette saison dans leur antre face au MHR et profitent des faux pas de Toulon et Toulouse pour s’emparer de la quatrième place du Top14. Une superbe opération comptable avant la trêve. Toujours aussi faibles défensivement, les Montpelliérains repartent bredouilles de Pierre Antoine mais conservent leur place sur le podium en restant troisièmes.

LE RÉSUMÉ

Un chassé-croisé qui tourne à l’avantage des Castrais. Voilà comment ce quatrième duel entre le CO et le MHR peut être résumé. Et au final, les deux formations se quittent sur un score de parité, deux partout (deux victoires à domicile pour les deux formations). Mieux en place défensivement et plus opportunistes en attaque, les Tarnais ont su parfaitement gérer leurs infériorités numériques (deux cartons jaunes, Combezou et Jenneker) et exploiter celle adverse (jaune de J. du Plessis). Individuellement supérieurs, les Montpelliérains, amenés par Nadolo et Willemse, ont perdu face à un collectif bien mieux “huilé”.

 

L’ESSAI DU MATCH

Quelle action collective ! Antoine Dupont casse cinq plaquages sur la même action et permet à Castres d’inscrire un superbe essai quelques temps de jeu plus tard. Intenable, le numéro neuf perce plein axe sur cette action. Jody Jenneker sort le ballon du ruck et alerte ses trois-quarts qui enchaînent les passes sur un pas, avant que David Smith ne serve Pierre Bérard. L’arrière retrouve de l’avancée et sert son ailier samoan qui plonge dans l’en-but. Une superbe action collective castraise qui amena le sixième essai de D. Smith cette saison (toutes compétitions confondues).

 

LE TOURNANT

Nemani Nadolo marque un doublé d’abord validé par M. Gaüzère, avant d’être annulé suite à l’arbitrage vidéo, car le Fidjien n’a pas contrôlé le ballon au moment d’aplatir. Le MHR aurait pu relancer totalement le match à l’heure de jeu. Raté. Mais dans la foulée, les Héraultais bénéficient d’une pénalité et choisissent la touche. Le ballon est capté, le maul se forme, puis avance sur plusieurs mètres. Et après un point de fixation sous les poteaux, Paul Willemse s’arrache au près tout en puissance. Montpellier ne rate pas cette deuxième chance consécutive à quatorze contre quinze (jaune J. du Plessis, 57e) après n’avoir marqué aucun point en supériorité numérique (jaune de Jenneker, 46e) et revient ainsi à quatre longueurs du C.O. En vain, puisque les Héraultais encaissent une nouvelle réalisation de Kockott six minutes plus tard.

 

L’HOMME DU MATCH

Antoine Dupont… Quel talent ! Ce demi de mêlée a vraiment quelque chose en plus. En témoigne son essai en solitaire marqué après seulement cinquante-quatre secondes de jeu. En lecture, le numéro neuf voit que les Montpelliérains mettent un temps fou à se replacer en défense suite à cette pénalité sur leurs quarante mètres. Dupont la joue vite et s’envole vers l’en-but héraultais sans aucune résistance, pour inscrire son quatrième essai de la saison (toutes compétitions confondues). Insaisissable et sur-actif autour des rucks, le point faible montpelliérain, il est également à l’origine du second essai castrais. Piqué dans son orgueil, Rory Kockott a inscrit un essai dès son entrée. La “guerre” des neufs est lancée !

 

LES MEILLEURS :  À Castres : Dupont, Dumora, Caballero, Lazar, Agulla;

À Montpellier : Nadolo, Willemse.

 

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?