Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 17e journée

  • Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 17e journée
    Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 17e journée
Publié le , mis à jour

La Rochelle leader, Toulouse s'écroule à domicile, premier succès à Gerland pour Lyon. Voici ce qu'il faut retenir de la 17e journée de Top 14.

Le match du week-end : Toulon - La Rochelle

Le Stade Rochelais est revenu du Var avec une victoire, et donc quatre points dans les valises. En 25 minutes, les Maritimes ont prouvé aux Toulonnais qu'ils sont venus avec l'idée de faire un coup (0-10, 25e). Juste avant la mi-temps, les Varois recollent au score avec un essai accordé à Jean-Charles Orioli (7-10, 40e). Dès le retour sur le terrain, l'ouvreur toulonnais Pierre Bernard égalise. Mais les Maritimes mettent le feu et jouent à quelques mètres de la ligne varoise. Coup de génie de Brock James, entré à la demi-heure de jeu pour remplacer Zack Holmes touché. Le demi d'ouverture fait une sautée sur son ailier, Vincent Rattez, qui aplatit en coin (13-20, 64e). À cinq minutes de la fin, les Toulonnais arrachent un essai de pénalité et reviennent de nouveau à égalité. Mayol explose. Les Toulonnais ont la main sur la balle, mais concèdent une mêlée aux Jaune et Noir. Sur la poussée, aucun doute, les Rochelais dominent et obtiennent la pénalité de la gagne que Brock James passe sans problème(20-23, 80e). Le Stade Rochelais l'emporte à Mayol et s'empare de la place de leader du championnat.

 

 

Les équipes en hausse : Castres et Pau

Castres : Grâce à leur victoire face à Montpellier, les Castrais rentrent dans le Top 4. Pour cette quatrième opposition de la saison contre les Cistes, les hommes de Christophe Urios ne se sont pas laissé faire. Il aura fallu seulement 47 secondes à Antoine Dupont pour inscrire le premier essai de la rencontre. Castrais et Montpelliérains se suivent et inscrivent chacun deux essais durant la première période, mais se sont les Tarnais qui mènent à la pause (20-15, 40e). Le MHR commence la deuxième mi-temps avec plus de rigueur et d'envie, à l'image du deuxième essai de Paul Willemse du match. Mais à l'heure de jeu, les Héraultais qui n'étaient qu'à quelques longueurs du CO (26-22, 61e) lâchent complètement le fil du jeu. Capo Ortega et ses coéquipiers franchissent deux fois la ligne d'en-but montpelliéraine. Castres l'emporte 38 à 25, et gagne quatre points précieux pour la suite.

 

 

Pau : La Section Paloise est allée chercher son quatrième succès d'affiler et signe une troisième victoire hors de ses terres. Les Palois ont tenu tête aux Toulousains. Alors qu'à l'aller, les hommes d'Ugo Mola avaient triomphé au stade du Hameau (20-24). Les Béarnais se sont logiquement vengés sur ce match retour. À la mi-temps, les hommes de Frédéric Manca dominaient déjà avec deux essais inscrits, contre un seul pour les Toulousains. Très efficace, la Section a prit le large et les Haut-Garonnais ne suivent pas (7-17, 40e). Au retour des vestiaires, le jeu se calme, mais les Toulousains n'arrivent pas à revenir dans le match. Une pénalité de part et d'autre et la fin du match est sifflé. Score final 10-20 pour les Palois. Le Stade Toulousain perd pour la deuxième fois de la saison à Ernest Wallon et n'a même pas réussi à prendre le bonus défensif.

 

 

L'équipe en baisse : le Racing

Ça ne va pas fort pour le Racing depuis quelque temps. Les Franciliens signent une deuxième défaite consécutive et descendent à la 10e place du classement. Les actuels champions de France sont en mauvaise posture et se rapprochent dangereusement de la zone rouge. Face à Lyon, pour cette 17e journée de Top 14, les Racingmen ont pourtant accroché les Lyonnais jusqu'à l'heure de jeu. Dès l'entame, le Racing inscrit un essai, mais aussitôt les Rhodaniens répondent (7-7, 10e). Un vrai duel de buteurs s'est enchaîné. Dan Carter et Frédéric Michalak passent leurs pénalités à tour de rôle (13-13, 35e). Les Franciliens profitent des cinq dernières minutes de la première mi-temps pour avoir six longueurs d'avance (13-19, 40e). À l'heure de jeu, Carl Fearns s'offre un doublé sur un beau ballon porté (23-22, 61e). Toby Arnold surfe sur la vague lyonnaise pour faire le break. Grâce à un coup de pied à suivre pour lui-même, il inscrit le troisième essai lyonnais, et troisième poteau rentrant pour Michalak qui transforme (30-22, 64e). À la 73e, le racingman, James Hart réduit l'écart et ramène les siens dans le bonus défensif (30-25). Mais juste avant la fin, c'est au tour d'Arnold de planter un doublé. Le Racing 92 s'incline à Lyon 37-25. Les hommes du duo Labit-Travers se sont complètement effacés en deuxième période laissant les Rhodaniens monter en puissance.

 

 

Le chiffre : 1

La première vitoire à Gerland pour Lyon

 Le club rhodanien signe sa première victoire à Gerland. Le LOU disputait ce week-end, sa première rencontre dans sa nouvelle tanière : le stade Gerland. Un match qui s'est soldé par une victoire bonifiée des Lyonnais contre le Racing 92.

 

 

Le fait du week-end :

Bordeaux s'est, une fois de plus, mis en difficulté et concède un nul face à Clermont (23-23). Les Bordelais ne mettent pas fin à la spirale infernale dans laquelle ils sont tombés. Ils n'ont pas gagné de match en Top 14 depuis le 19 novembre, soit quatre défaites et un nul. À la 12e journée, l'UBB se positionnait sur la deuxième marche du podium, désormais les hommes de Raphaël Ibanez stagnent à la septième place depuis trois journées.

Le XV de la semaine :

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?