Angleterre - France : les surprises de la composition de Guy Novès

  • Angleterre - France : les surprises de la composition de Guy Novès
    Angleterre - France : les surprises de la composition de Guy Novès
Publié le , mis à jour

La titularisation de Baptiste Serin, Arthur Iturria sur le banc, Guy Novès a reservé quelques surprises dans sa feuille de match avant le choc entre l'Angleterre et la France. 

Guy Novès va tenter le pari. Baptiste Serin sera titulaire à la mêlée contre l'Angleterre. Un choix osé mais qui s'inscrit dans le projet de jeu voulu par le sélectionneur des Bleus. Le Bordelais sera associé à Camille Lopez pour former la charnière face au XV de la Rose. Appelé par Novès pour la tournée d'été en Argentine, Serin s'est très vite montré à son aise. Il a été l'un des Français les plus en vue lors du premier match perdu contre les Pumas (30-19). Il a surtout brillé lors du second test. Avec 12 des 27 points de la France, le jeune demi de mêlée, âgé de 22 ans, avait grandement contribué à la victoire des Tricolores (0-27). Mais c'est sans doute grâce à la tournée d'automne que Baptiste Serin est venu doubler Maxime Machenaud dans la hiérarchie des demis de mêlée français. Pourtant remplaçant du Racingmen sur les trois matchs de novembre, le natif de La Teste-de-Buch s'est d'abord mis en évidence contre l'Australie en dynamisant le jeu français en fin de match. Surtout, il avait réalisé 30 min de grande qualité contre la Nouvelle-Zélande. Son entrée en jeu avait coïncidé avec le temps fort des Bleus contre les doubles champions du monde en titre, c'est d'ailleurs lui qui avait offert l'essai à Picamoles. Par ailleurs, auteur d'un 100% au pied, Serin avait inscrit 8 des 19 points de l'équipe de France. Buteur fiable, il pourrait suppléer Camille Lopez, samedi en cas de défaillance de l'ouvreur clermontois. La titularisation de Serin reste audacieuse. Pour Novès, il s'agit de lancer le demi de mêlée bordelais dans le grand bain à Twickenham et le « tester en terres hostiles ». Attendu, il devra faire face à la pression d'un premier match dans le Tournoi dans le « Temple du Rugby ». Dans ce match à enjeu, l'expérience de Machenaud aurait pu être un atout pour obtenir la place de titulaire. Comme Serin, le Francilien a été en verve dans l'exercice des tirs aux buts lors de la tournée automnale. Mais Novès lui a donc préféré le Bordelais. Machenaud sera toutefois sur le banc. 

La charnière n'était pas le seul point d'incertitude dans le XV de départ pour l'ancien entraîneur de Toulouse. En troisième ligne, Guy Novès devait trancher entre le Bordelais Loann Goujon et le Clermontois Damien Chouly. Le sélectionneur des Bleus a fait le choix de l'Auvergnat. Ce sera la première titularisation de Chouly depuis le dernier du match du Tournoi en 2016... contre l'Angleterre. Avec 43 sélections, le polyvalent troisième ligne fait figure d'homme d'expérience en équipe de France. Il a été préféré à Goujon pour ses prises de balle en touche. Dans un match qui sera aussi un duel d'avant, le secteur de la conquête sera particulièrement surveillé. Loann Goujon avec un profil plus courreur-gratteur pourrait faire son apparition en seconde période. 

Iturria sur le banc

On attendait Julien Le Devedec, c'est Arthur Iturria qui sera sur le banc face à l'Angleterre. Déjà préféré à son coéquipier Paul Jedrasiak, le Clermontois connaîtra sa première feuille de match avec les Bleus pour ce 103ème Crunch. Une belle récompensé pour le deuxième ligne formé à Morlaas, auteur d'un très gros début de saison avec l'ASM. Titularisé à 9 reprises en championnat et deux fois en Coupe d'Europe, Iturria a déjà inscrit trois essais. Le joueur de 22 ans est réputé pour être un joueur engagé. Le deuxième ligne clermontois a notamment déjà subi deux protocoles commotions, un troisième le pousserairt à un arrêt de trois mois. Face à l'Angleterre, il pourrait suppléer Maestri ou Vahaamahina en fin de rencontre.

Au centre, en l'absence de Wesley Fofana et plus récemment de Yann David, Guy Novès a décidé de faire confiance à Gaël Fickou et Rémi Lamerat. Ce dernier avait montré de belles dispositions lors des tests matchs cet automne. Pour Fickou, l'heure est à la confirmation. Le Toulousain a marqué son premier essai international face aux Anglais. Au-delà de la deuxième association Fickou-Lamerat en équipe de France (après Argentine - France le 25 juin 2016), ce sont les choix pour remplacer l'un des deux joueurs en cas de blessure qui est une petite surprise. Guy Novès a ainsi indiqué que Jean-Marc Doussain remplaçerait Rémi Lamerat et Virimi Vakatawa pourrait prendre la place de Gaël Fickou. Pour, l'ailier d'origine fidjienne, ce ne serait pas une nouveauté puisqu'il a déjà évolué à ce poste quand il jouait au Racing 92. Une troisième option consisterait à faire glisser Noa Nakaitaci au centre en cas de besoin. Il a déjà effectué des matchs à ce poste à Clermont. 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?