Tournoi des 6 Nations : les pronostics de la 1ère journée

  • Tournoi des 6 Nations : les pronostics de la 1ère journée
    Tournoi des 6 Nations : les pronostics de la 1ère journée
Publié le , mis à jour

Le Crunch d'entrée, l'Irlande qui se déplace en Écosse et l'Italie qui accueille le Pays de Galles au Stadio Olimpico de Rome. Voici nos pronostics pour la 1ère journée du Tournoi des 6 Nations.

Ecosse – Irlande, samedi à 15 heures 25 - BT Murrayfield

Avec trois réceptions, l'Ecosse a un bon coup à jouer pour le dernier Tournoi de Vern Cotter à sa tête. Il commence avec l'accueil de l'Irlande à Murrayfield, ce samedi. Un adversaire face à laquelle les Ecossais ne sont pas en réussite dans les derniers 6 Nations. Il faut remonter à 2013 pour trâce d'un succès du XV du Chardon face aux Irlandais. Malgré les absences Denton ou Dickinson, les coéquipiers de Greig Laidlaw partiront favoris dans leur enceinte. Ils pourront s'appuyer sur une équipe similaire aux tests de novembre où l'Ecosse s'était incliné d'un point contre l'Australie, avant de battre l'Argentine et écraser la Géorgie. Stuart Hogg, élu joueur du Tournoi l'an dernier, sera présent. Côté irlandais, Joe Schmidt pourra compter sur un effectif presque complet. Deux absences à noter toutefois et pas des moindres pour le XV du Trèfle : Sean Cronin et Jonathan Sexton sont forfaits sur blessure. L'Irlande menée par son capitaine Rory Best et Paddy Jackson à l'ouverture sera un adversaire redoutable.

Notre pronostic : Si elle n'a qu'une seule victoire à domicile lors de ses huit dernières sorties à Murrayfield (la France en 2016, 29 à 18), l'Ecosse a réalisé de bons tests matchs l'année dernière. Elle reste sur une quatrième place dans le Tournoi. En face, l'Irlande reste une valeur sûre dans le 6 Nations. La partie sera serrée. Victoire de l'Ecosse, bonus défensif pour l'Irlande.

 

Angleterre - France - Samedi à 17 heures 50 - Twickenham

Comme chaque année, ce choc face au XV de la Rose risque de tenir toutes ses promesses et ce n’est pas étonnant quand on sait que Crucnh signifie « événement croustillant ». De leur côté, les anglais, qui après la désillusion de la Coupe du Monde 2015 se sont totalement relancés. En atteste leur exceptionnelle deuxième place au classement IRB, derrière les indétrônables All Blacks. Sous la houlette d’Eddie Jones, les partenaires d’Owen Farrell se sont même payés le luxe de venir décrocher le Grand Chelem au Stade de France (21-31). Il semblerait également que côté français, le déboire subit face à Dan Carter et consorts à Londres en octobre 2015, conjugué à l’arrivée de Guy Novès ait redonné des couleurs au XV de France. Toutefois, l’histoire parle pour l’Angleterre. Sur les 87 matchs qui ont opposé les deux équipes lors du Tournoi, 47 sont à mettre au profit des anglais et seulement 33 pour les français.

Notre pronostic : On ne voit pas l’Angleterre stopper sa belle série de 14 victoires, qui plus est dans son antre de Twickenam, inviolée par le XV de France depuis 2005. Victoire de l’Angleterre avec le bonus offensif.

 

 

Italie – Pays de Galles – Dimanche à 15 heures – Stadio Olimpico

L'Italie qui reste sur une cuillère de bois lors du dernier Tournoi, aura à cœur de faire mieux cette année, notamment avec l'apport de leur nouveau coach Connor O'Shea. Mais à Rome, ça sera le Pays de Galles qui se dressera devant la Squadra Azzura, deuxième du dernier Tournoi derrière l'Angleterre. O'Shea annonce « vouloir gagner le respect des autres nations », cela passe donc par des performances à domicile, eux qui recevront ensuite l'Irlande et la France. Mais que penser d'une équipe capable de battre les Springboks (20-18) et de s'écrouler une semaine plus tard face au Tonga (17-19) ? De son côté, le Pays de Galles devra se passer des services de Taulupe Faletau et Luke Charteris, éléments indispensables au pack du XV du Poireau. Pourtant, cela ne devra pas inquiéter des Gallois qui restent invaincus face à leur adversaire depuis dix ans. Lors des trois dernières confrontations dans le Tournoi, le Pays de Galles a passé en moyenne 50 points aux Transalpins, et reste sur une cinglante victoire 67-14, inscrivant 9 essais à une Italie qui n'avait pas existée.

Notre pronostic : Seulement douze victoires en seize participations dans cette compétition pour las Transalpins, qui accueillent des Gallois qui voudront prendre des points avant d'affronter l'Angleterre et de se déplacer en Écosse.Victoire du Pays de Galles avec le bonus offensif. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?