L'Ecosse d'un souffle ... magnifique

  • L'Ecosse d'un souffle ... magnifique
    L'Ecosse d'un souffle ... magnifique
Publié le , mis à jour

L'Écosse s'est imposée de justesse au terme d'un match magnifique, riche de six essais. Hogg fut impérial.

Le match :

L'Écosse a gagné son premier match dans le Tournoi depuis 2006. Un petit exploit que Greig Laidlaw a arraché à cinq minutes du coup de sifflet final. Les Écossais ont forgé ce succès en première période grâce à une période d'euphorie offensive ponctuée de trois essais en vingt minutes. Les Écossais ont gagné malgré une mêlée qui a tangué, et une discipline approximative ( elle s'est retrouvée menée six pénalités à une avant de rétablir l'équilibre). Mais les Écossais ont su se montrer efficaces sur leurs temps forts et ils ont vaillamment défendu sur certaines séquences de pilonnage adverse. ils ont grappillé quelques turn overs qui ont fait la différence. Mais la feuille de stats indique qu'ils ont manqué 32 plaquages. L'Irlande est bien revenue en deuxième période, elle était plus puissante, elle avait la maîtrise de la possession, mais elle partait de trop loin. Elle manqua de réussite aussi avec deux essais refusés (sur un maul et sur un passage en touche de Kearney).

L'action :

L'essai de Dunbar, pour le culot qu'il incarne. Mettre un centre dans l'alignement, ça n'arrive pas souvent.

Le tournant :

L'essai refusé à Earls en fin de match car la passeur, Kearne avait mis le pied en touche sous la pression de Maitland.

L'homme du match :

Hogg évidemment, sans son inspiration divine, sur le deuxième essai, l'issue du match n'aurait pas été la même, c'est évident. Sa feinte petit côté qui élimina deux défenseurs fut géniale.

Les meilleurs :

Iralnde : Hogg, Maitland, Laidlaw, Watson, Wilson

Écosse : CJ Stander, O'Brien, Jackson, Furlonf  côté irlandais.

 

 

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?