• Championship : Belle entrée en matière !
    Championship : Belle entrée en matière !
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Championship : Belle entrée en matière !

Le TO, promu, a honoré son premier rendez-vous par une éclatante victoire face à Batley. Les Toulousains marquent déjà les esprits.

Non, non et non, la précédente victoire du Toulouse olympique au dépens des Dragons catalans il y a une quinzaine sur la pelouse blagnacaise était tout sauf usurpée. Samedi après-midi, pour la journée inaugurale du Championship face à Batley, brillant troisième du précédent exercice, les Toulousains ont marqué les esprits par une éclatante victoire (44-6). Un score certes lourd pour Batley, mais qui est tout à fait conforme à la physionomie de la rencontre. Certes, les « bouledogues » ont montré les dents à l’entame par une réalisation du talonneur Alistair Loak (6-0). Mais ce n’était que de la poudre aux yeux. Une fois que les Toulousains ont accusé un déficit au tableau d’affichage, ils ont haussé le rythme, retrouvé le jeu qu’ils affectionnent. Dans le sillage d’une excellente charnière Robin-Ford, d’un talentueux Constantine Mika, aussi à l’aise sur la pelouse qu’un poisson dans l’eau, les hommes de Sylvain Houles ont trouvé de nombreuses solutions offensives pour faire tourner la tête à une défense anglaise.

À la pause, Toulouse avait déjà posé les bases de sa victoire (18-6). À la reprise, la vague offensive toulousaine a emporté les « bouledogues », incapables de trouver la moindre solution pour contrer un bloc toulousain euphorique. Pour sa première rencontre sur le banc, l’ancienne star de Leeds, Matt Diskin ne pouvait que reconnaître la supériorité de son adversaire. « Je suis déçu du comportement de mon équipe, du résultat. Dans le secteur défensif, nous avons été trop laxistes, trop naifs. Et pourtant, nous avions bien préparé cette rencontre et surtout pas sous-estimé cette équipe de Toulouse. J’ai été vraiment surpris par le jeu toulousain. Sur le plan offensif, cette équipe possède des joueurs vraiment talentueux comme Jonathon Ford, Kuni Minga, Constantine Mika, Stanislas Robin. Honnêtement, Toulouse mérite sa place dans ce championnat. Cet après-midi, j’ai été vraiment surpris par la qualité de son jeu. »

DIMANCHE À WAKEFIELD

Après le coup de sifflet final, le vestiaire toulousain était une ruche vivante, une véritable discothèque en plein jour. Pour cette première au sein du Championship, la joie des hommes du président Sarrazain n’était que légitime. « Sincèrement, nous avions bien préparé ce match, nous nous étions fixé comme objectif d’honorer ce premier rendez-vous par une victoire. Nous ne pensions pas nous imposer sur un tel score face à une formation qui a terminé à la troisième place du classement l’an passé. Cet après-midi, l’ensemble du contenu est satisfaisant. Dans tous les secteurs de jeu, nous avons été supérieurs. Mes joueurs ont fait en sorte que Batley ne trouve aucune solution. Avec neuf essais inscrits, je pense que nous avons marqué les esprits. Mais, ne nous enflammons pas, le chemin est encore très long », résumait le coach olympien, Sylvain Houles sous le charme de la prestation de ses protégés. Encore maculé de boue, le capitaine Sébastien Planas partageait la joie de son entraîneur. « Ce succès est aussi le fruit d’une excellente préparation physique. Dans la semaine, nous avons fourni un gros travail à l’entraînement. Cet investissement, il s’est concrétisé par cette belle victoire. Maintenant, il faut confirmer. »

Justement, dimanche, Toulouse va s’exporter pour la première fois de la saison. À Wakefield, ils en découdront face à Sheffield, une formation qui est leur véritable bête noire. En sept rencontres officielles, le Toulouse olympique n’a connu que des défaites. Une raison d’être animé par un élan de motivation supplémentaire.  

Didier Navarre
Réagir