Peuvent-ils encore se cacher ?

  • Peuvent-ils encore se cacher ?
    Peuvent-ils encore se cacher ?
Publié le

Aux portes du Top 5, Biarritz avance masqué, mais pour combien de temps encore… 

Biarritz aime rester discret. Une position difficile à adopter dernièrement, tant les Basques sont impressionnants depuis maintenant deux mois et surfent sur une série de sept succès en huit rencontres. 28 points pris sur 40, tout simplement. Malgré cette dynamique, ne comptez pas sur David Roumieu pour s’enflammer, loin de là ! Semaine après semaine, le capitaine Biarrot refuse de se projeter plus loin que la rencontre qui arrive « comme on fait depuis trois mois, c’est match après match sourit-il. Il y a six mois, on était au fond du sceau, on se le répète assez souvent. » Une méthode du « match après match » que le talonneur Biarrot ne cesse de mettre en avant depuis que les victoires sont de retour au BO et qui s’avère payante. « Dans notre groupe, oui, ça marche ! On a galéré pendant assez longtemps et c’est comme ça qu’on s’est construit. Ça nous a fait mal donc on aborde les matchs comme ça maintenant. » Et le prochain, la réception de Montauban, « une équipe qui sait bien jouer au rugby et qui fait partie des deux ou trois clubs qui peut monter directement » selon Roumieu, apparaît comme une parfaite opposition pour voir si le BO va rester caché longtemps. 

Une pression positive

D’autant plus que « les derniers matchs seront très durs puisqu’on jouera contre les cadors, donc si on a cette ambition de regarder vers le haut, on se doit de bien prendre Montauban, puis ensuite de ne pas se relâcher à domicile contre Béziers, Bourgoin. » relève David Darricarrère qui espère que la pression qui pèsera sur les épaules de ses joueurs sera positive « que ça ne nous empêche pas de prendre des initiatives, de faire des choses, d’être enthousiaste sur le terrain. » Le technicien Biarrot ne craint toutefois pas cette formation Montalbanaise « On reçoit Montauban avec beaucoup de respect, mais pas de peur ! ». Montauban, pour tenter de se rapprocher du Top 5, car « on s’est donné le droit, la permission de regarder vers le haut » rappelle Darricarrère !

Par Pablo Ordas

 

L’équipe du Biarritz Olympique

15. Hamdaoui ; 14. Vaka, 13. Delai, 12. Kiernan, 11. Giresse ; 10. Le Bourhis, 9. Lucu M ; 7. Sousa, 8. Soqeta, 6. Guiry ; 5. Singer, 4. Nabou ; 3. Assi, 2. Roumieu (cap), 1. Synaeghel

16. Chambord, 17. Cabarry, 18. Cama, 19. Placines, 20. Magnaval, 21. Arrate, 22. Lucu X, 23. Giudicelli

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?