Ringrose n’est pas le nouveau « BOD »

  • Ringrose n’est pas le nouveau « BOD »
    Ringrose n’est pas le nouveau « BOD »
Publié le , mis à jour

Au centre, l'après Brian O'Driscoll est difficile en Irlande. En Écosse, Garry Ringrose s'est montré décevant. Il devra réagir contre l'Italie ce samedi. 

L’Irlande a manqué son match inaugural à Murrayfield, enfin ; la première mi-temps de son match. Mais les Vert ont tellement habitué leurs supporters à manger du caviar que les critiques ont fusé de partout. Certaines ont visé Garry Ringrose, le trois-quarts centre du Leinster, 22 ans, annoncé comme une nouvelle « bombe atomique ». En Écosse, il n’a pas été spécialement mauvais, mais il n’a pas brillé non plus. Son capitaine Rory Best s’est senti obligé de parler de lui : « Ce n’est pas un nouveau Brian O’Driscoll. Les gens ont ce fantasme, mais il ne correspond pas à la réalité.Ils sont tous les deux de Dublin, ils portent tous les deux le numéro 13, mais ils ne jouent pas dans le même registre. En plus, les gens se souviennent que Brian O’Driscoll a été jeté dans le bain à 20 ans et ils se disent que ça va forcément marcher de la même façon avec Gary. Mais le rugby a évolué depuis les années 99-2000… Joe schmidt lui permit d’intégrer notre équipe et il est en train d’apprendre. » Il aurait pu ajouter que Ringrose a été formé dans la même école que son glorieux aîné : Blackrock College. À entendre ces déclarations, on se dit que Ringrose est en train de découvrir ce qu’est la vie d’un surdoué.Il n’a que 22 ans, ne compte que quatre sélections depuis novembre et il entend déjà des polémiques à son sujet. Mais il a tellement brillé sous le maillot du Leinster depuis le début de la saison, qu’il en paie aujourd’hui les conséquences. C’est le paradoxe des surdoués…

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?