Tournoi -20 ans: la France se rassure face à l'Ecosse

  • Tournoi -20 ans: la France se rassure face à l'Ecosse
    Tournoi -20 ans: la France se rassure face à l'Ecosse
Publié le , mis à jour

Tout n'a pas été parfait mais la France s'est imposée contre l'Ecosse (36 à 8), une semaine après la giffle reçue en Angleterre. En prime, les Français obtiennent le bonus offensif. 

Le Match

Battue, humiliée même en Angleterre la semaine dernière avec 59 points encaissés, la France devait se rattraper à Grenoble devant son public. L’Ecosse elle battue d’un point sur sa pelouse par l’Irlande était revancharde. Peut-être déstabilisés par les dix changements opérés par Thomas Lièvremont, les Bleuets ont eu du mal à rentrer dans la partie. Il leur a fallu en tout une trentaine de minutes pour se mettre en route (voir le fait du match). Dans cette première demi-heure, les Ecossais se sont montrés omniprésents tant offensivement que défensivement. C’est logiquement qu’ils prenaient les devants à la 12ème minute grâce à une pénalité d’Eastergate. Toutefois, le XV du Chardon s’est montré trop maladroit dans les derniers mètres pour espérer capitaliser leur nette domination. Pas aidé il faut le dire par un terrain ingrat. Et à dominer sans marquer, les coéquipiers de Hunter-Hill ont vu les Français se réveiller à 10 min de la pause. C’est d’abord le deuxième ligne Mickaël Capelli qui a bien terminé le travail des avants pour inscrire le premier essai de la partie. 5 minutes plus tard, c’est Romain Ntamack qui inscrivait trois points supplémentaires. La France menait un peu contre le cours du jeu 10 à 3 à la pause. Bien plus entreprenante, elle faisait le break au retour des vestiaires grâce à un essai de David Couilloud (voir l’essai du match). Elle menait alors 15 à 3. Cependant les Ecossais étaient récompensés de leur belle partie grâce à leur talonneur Frenwick suite à un mall qui ont fait leur force tout au long de la partie. Mais la seconde mi-temps était française et c’est Faraj Fartass (voir l’homme du match) qui inscrivait le troisième essai des Bleuets. Cela faisait 22 à 8 à 15 minutes de la fin. 15 minutes où les Ecossais ont explosé. Ils encaissaient un nouvel essai. L'oeuvre d'Arthur Retière, le quatrième synonyme de bonus offensif pour les hommes de Thomas Lièvremont. Le demi de mêlée se permettait même un doublé por une victoire finale 36 à 8. La France réalise une bonne opération au classement avec cette victoire bonifiée. 

Le tournant du match : la mêlée gagnante de la France à la 30ème minute

Alors que la France est au plus mal dans le jeu et que l’Ecosse domine outrageusement, elle est coupable d’une faute de main. Les Français obtiennent une pénalité sur la mêlée qui suit dans leur camp. Ils choisissent naturellement la pénal’touche. Après un maul pénétrant qui avance de 15 mètres, c’est Capelli qui conclura l’action française après une nouvelle charge dévastatrice des avants français.

L’essai du match : l’essai de Baptiste Couilloud

Bien rentrés dans leur seconde mi-temps, les Français vont rapidement faire le break grâce à un superbe essai du demi de mêlée du LOU. C’est d’ailleurs Couilloud qui est à l’initiative de l’action. De ses 40 mètres il relance dans le fermé, il sert Faraj Fartass qui déborde sur l’aile et fixe le dernier défenseur. Baptiste Couilloud n’a plus qu’à résister au retour des Ecossais et aplatit en coin.

L’homme du match : Faraj Fartass

On aurait pu citer Couilloud côté français ou Eastgate chez les Ecossais. On retiendra Faraj Fartass. L’ailier du Stade français a réalisé un match brillant. Déjà à l’initiative pour l’essai de Couilloud, il est récompensé de sa partie grâce à un petit exploit pour inscrire le troisième essai français. Il reçoit le ballon à 40 mètres, il commence par rafuter un adversaire pour filer tout seul dans l’en-but.

Les meilleurs :

 

Couilloud, Ntamack, Dachery, Fartass, Buros ; Simmers, Eastgate, Pringle

par Pierre Loevenbruck.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?