Colomiers réaliste face à Oyonnax

  • Colomiers réaliste face à Oyonnax
    Colomiers réaliste face à Oyonnax
Publié le , mis à jour

À l'occasion de cette 20e journée de Pro D2, Colomiers (5e après la victoire de Biarritz) recevait Oyonnax (1er) dans le duel du haut de tableau. Une opportunité pour les deux formations de conforter leur place dans le haut de tableau. Un rendez-vous que les Haut-Garonnais n'ont pas manqué, vainqueurs 30-20 dans un match engagé.

Le résumé du match

Dans ce match au sommet de ce championnat de Pro D2, les premières minutes étaient un vrai round d'observation entre deux équipes qui probablement, étaient tétanisées par l'enjeu. Mais c'est les Oyonnaxiens qui rentraient le mieux dans la partie et ouvraient le score après une domination de près de 10 minutes, par l'intermédiaire de Botica (0-3). Mais l'indiscipline et les largesses des Haut-Bugiste étaient immédiatement sanctionnées par Costa Repetto qui, à la suite d'un groupé pénétrant bien structuré, aplatissait dans l'en-but. Sur l'action qui suivait, les Oyomen étaient toujours indisciplinés et c'est Florian Faure, le troisième ligne centre qui en faisait les frais et prenait un carton jaune après avoir écroulé un maul à 10 mètres de son en-but. Forts de leur supériorité, les hommes de Goutta profitaient de cette supériorité numérique, en inscrivant un essai grâce à leur numéro 9, Sébastien Inigo qui, au départ d'un ruck s’échappait seul et mettait un dernier crochet sur l'arrière garde d'Oyonnax pour faire basculer le score à 15-3. Comme à son habitude, Thomas Ramos, le buteur maison, impeccable dans son jardin de Bendichou, transformait afin de donner un avantage de 14 points à son équipe. Dans un dernier élan, l'US Oyonnax parvenait à s'infiltrer dans les 22 mètres columérains et les pousser à la faute pour réduire l'écart à la mi-temps (17-6). Une mi-temps qui, au demeurant fut dominée par les locaux qui, à contrario des premiers instants de la rencontre, ont su imposer leur rythme dans cette partie.

Malgré le vent de face, les Oyonnaxiens revenaient avec des intentions, initiées d'abord par Alaska Taufa qui ouvrait une brèche au centre du terrain. Deux temps de jeu plus tard et dans une défense columéraine désorganisée, Daniel Ikpefan se faisait la malle sur son aile gauche pour aller inscrire le premier essai haut-bugiste. Revigorés malgré leur infériorité, les oyomen décidaient alors de conserver davantage le ballon pour faire plier leur adversaire. Malgré tout, les extérieurs se faisaient dégarnis côté Oyonnax et les bleus marines en profitaient pour mettre leur adversaire à la faute. Un avantage une nouvelle fois convertit par l'infatigable Ramos. À ce moment-là, les Hauts-Garonnais menaient (20-13) mais les visiteurs allaient reprendre du poil de la bête, grâce notamment aux assauts répétés de James Hall en véritable fer de lance, qui guidait Valentin Ursache jusqu'à l'en-but, après une série de pick and go (20-20). Les deux équipes se livraient alors un combat sans mercis, dans les zones de rucks, au large, on sentait presque  la rage qu’extériorisaient les deux équipes monter dans les travées de Bendichou. Mais suite à une action personnelle du trois quart aile Plazy qui filait à l'essai, les Columérains se donnaient de l'air et sortaient accessoirement les Oyonnaxiens du bonus défensif. Malgré une ultime charge dans les 22 mètres adverses, Oyonnax ne parvenait pas se faufiler jusqu'à l'en-but pour décrocher un bonus défensif, qui aurait probablement été mérité tant ils ont livré un gros combat, même en infériorité durant la moitié de la rencontre. De son côté, Colomiers enchaîne un troisième succès de rang et conforte encore un peu plus son statut de candidat aux phases finales.

 

L'action du match

34e minute : les Columérins continuent d'imposer leur domination. Après avoir obtenu une mêlée à 10 mètres de l'en-but rouge et noir, les deux capitaines s'échauffent. Aurélien Béco ouvre les hostilités en bousculant son vis-à-vis, Jamie Cudmore, qui n'en demandait tant. Ce dernier répliquait par un coup de poing. L'arbitre de la rencontre, Ludovic Cayre, n'avait d'autre choix que de sanctionner le capitaine columérin d'un carton jaune et le deuxième ligne oyonnaxien d'un carton rouge. Les hommes de Johann Authier allaient devoir jouer à 14 toute la rencontre et son absence allait être préjudiciable pour son paquet d'avant.

 

L'homme du match :

Cela aura été un Augustin Costa Repetto des grands soirs. Solide en mêlée fermée, solide à l'impact, le talonneur à su se montrer particulièrement à son avantage dans le jeu courant avec beaucoup de disponibilité. De par son activité sur le pré, l'Argentin a très largement contribué au succès des siens.

 

L'essai du match :

C'est l'essai de Nicolas Plazy, inscrit à la 73e minute qui verrouille la victoire pour les Columérins. Devants au score de trois points, les hommes de Goutta prennent le large avec l'essai du trois-quarts aile et distancent de 10 points leur adversaire du jour.

 

Les meilleurs joueurs 

 

Colomiers : Ramos, Inigo, Costa Repetto, Plaz

 

Oyonnax : Ikpefan, Sobela, Taufa

 

 

Par Tom Monaci

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?