Narbonne, à chaque jour suffit sa peine

  • Narbonne, à chaque jour suffit sa peine
    Narbonne, à chaque jour suffit sa peine
Publié le

Après leur défaite à domicile contre Colomiers, les Narbonnais réalisent le coup parfait à Dax en s'imposant 18-22.

Le match 

Un match de reprise est toujours délicat à appréhender. Les Dacquois, récents vainqueurs à Vannes recevaient des Narbonnais revanchards. L’entame du match est plutôt audoise. Cueillis à froid, les Sacquois subissent les premiers échanges et encaissent un essai par le flanker Jarmouni (0-7, 3’). Cette claque prise sur les joues encore froides des Landais a le mérite de les réveiller. Il s’en suit dix minutes de possession et d’initiatives landaises. Cette domination est néanmoins stérile et n’offre aux Dacquois qu’une maigre pénalité pour Cachet (3-7, 14’). Thomas Fournil lui répond 3 minutes plus tard sur une indiscipline dacquoise. (3-10, 17’). Les Dacquois ne lâchant pas l’affaire poussent les Audois à la faute et même au carton jaune. Le généreux troisième ligne Jarmouni prend un jaune suite à un plaquage à la limite du rouge (19’). Comme souvent l’infériorité numérique se paye cher. Les dacquois se mettent à faire ce qu’ils savent faire le mieux, jouer. Guillaume Devade, intenable ce soir, initie une action de classe, relayée par Fa’anunu et conclue par Bureitakiyaca. Après deux échecs sur pénalités, Nicolas Cachet ne transforme pas non plus l’essai (8-10, 21’). Pour autant, cet essai donne des ailes aux Dacquois. Ils monopolisent les actions mais ne concrétisent pas. Ils seront récompensés de leurs efforts par une pénalité de Cachet à la 33’ (11-10). Les Narbonnais ne laissent pas le match leur échapper pour autant. Ils poussent les dacquois dans leurs retranchements. Une ultime mêlée audoise, à 5 mètres de la ligne landaise, ne donne rien et la mi-temps est sifflée sur ce score étriqué (11-10). Les Narbonnais attaquent la deuxième mi-temps sur les chapeaux de roues. Ils privent les Landais de ballons et les mettent par deux fois à la faute. (43’ et 48’). Cette mi-temps penche clairement du côté des visiteurs. Avec une mêlée retrouvée et des actions en contre efficaces, ils campent dans le camp dacquois. Thomas Fournil, en grande réussite ce soir (100%), passe une 4ième pénalités. (11-19, 53’). Les Rouges et Blancs, reprennent du poil de la bête. À l’issue d’une belle action, le capitaine August aplatit dans l’en-but des visiteurs. Cachet sorti, c’est Adrien Bau qui transforme. Il ramène les siens à un petit point des Audois. (18-19, 69’). Sur l’essai, le pilier Chocou laisse trainer une partie de son anatomie sur le corps déjà meurtri de Charlie Ternisien. Il écope logiquement d’un jaune et les dacquois héritent d’une pénalité au centre du terrain. La double peine n’aura pas lieu. Le score en reste là et ce sont les Audois qui marqueront les derniers points grâce à l’imperturbable Fournil (18-22, 74’). Les Landais, abonnés aux barouds d’honneur sont à deux doigts de pieds de marquer sur pénaltouche dans les arrêts de jeu. Malheureusement, un en-avant va priver les Dacquois d’un retour qui aurait été méritée, si l’on tient compte de l’inhabituelle faillite de leur buteur, Nicolas Cachet avec 14 points laissés en route ce soir...

 

Le tournant du match

Sur le deuxième essai dacquois (69’), le carton jaune amenant une pénalité bonus, aurait pu avoir un double effet « kiss cool ». En passant devant au score, les Landais aurait peut-être pu pendre un ascendant psychologique sur la fin de match…

 

Le joueur

Comment ne pas souligner la performance du buteur narbonnais, Thomas Fournil. Auteur d’un sans-faute (17 des 22 points audois). Il a, contrairement à son homologue dacquois, pesé sur cette rencontre serrée.

 

Les meilleurs : à Dax : Devade, Bureitakiyaca, Ceyte, Fa’anunu, Taofifénua.

À Narbonne : Nkinsi, Herjean, Jarmouni, Tialata, Giorgis et Fournil.

 

Par Laurent Travini

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?