6 Nations: la France s'impose sans convaincre

  • 6 Nations: la France s'impose sans convaincre
    6 Nations: la France s'impose sans convaincre
Publié le , mis à jour

Dans un match tendu jusqu'au bout, les Français ont attendu les dix dernières minutes pour s'imposer (22-16). Les Écossais n'ont pas démérité mais ont été trop indisciplinés pour jouer un très mauvais coup à des Bleus brouillons. 

Le match :

La France n’avait pas le droit à l’erreur, après sa défaite en Angleterre. Elle devait surtout retrouver la victoire au Stade de France, un après la dernière contre l’Irlande dans le Tournoi. Pourtant, les premières minutes ont été tout à l’avantage des Écossais. Mais ce sont bien les Français qui ont ouvert le score suite à une faute au sol de Josh Strauss. Camille Lopez trouvait la cible. Cependant, dans la lignée de son bon début de rencontre, c’est Stuart Hogg qui a inscrit le premier essai du match. Son troisième dans le Tournoi cette année. La France peu à l’aise offensivement se montrait maladroite en attaque et se remettait à l’indiscipline écossaise. Lopez passait une nouvelle pénalité. Toutefois, sur sa première véritable phase de domination, les Bleus trouvait la faille avec un essai en coin de Gaël Fickou. Pas de quoi arrêter les Écossais qui reprenaient leur marche avant. Dominateurs en fin de première période, les hommes de Vern Cotter ont passé deux pénalités. Score à la pause : 13 à 11 pour les Bleus. Le début de second acte est ressemblant à la première mi-temps avec une domination écossaise mais cette fois le XV du Chardon est récompensé. Swinson inscrit le deuxième essai (voir l’essai du match). La France, elle, se remet encore à l’indiscipline écossaise et revient à égalité (16-16). La seconde période est hachée, mais globalement c’est l’Écosse qui tient le ballon. Pourtant, elle s'est montrée trop indisciplinée. Les pénalités concédées par le XV du Chardon ont hypothéqué leurs chances de victoire. Camille Lopez, auteur d'un six sur sept, s'est montré décisif dans les derniers instants pour une victoire à l'arraché des Bleus (22-16). 

 

Le joueur du match : Kévin Gourdon

Révélation des tests automnaux, auteur d'un très bon match en Angleterre, Kévin Gourdon a encore marqué la partie de son empreinte. Français le plus en vue, il a été d'un rare à constamment avancer. Défensivement, le troisième ligne rochelais a abattu un travail colossal. C'est logiquement qu'il est élu homme du match. 

 

Le fait ou le tournant du match : l'indiscipline écossaise en mêlée

Si la France a été brouillonne offensivement, elle a quand même su faire plier la mêlée écossaise. Les Bleus ont obtenu plusieurs pénalités dans cette phase de jeu dans lesquels les hommes de Vern Cotter avaient déjà été en grande souffrance face à l'Irlande. C'est le seul secteur où les Français peuvent être satisfaits. C'est le secteur qui a permis à la France de sortir de ses temps faibles. 

 

L’essai du match : l’essai de Swinson

Dès la reprise de la seconde période, l'Écosse converti sa domination avec un essai de Swinson. Finn Russell réalise une magnifique chistera pour Maitland. L'ailier écossais tape un coup de pied par dessus, le ballon est mal capté par Spedding et profite à Maitland. Il n'a plus qu'à fixer le dernier défenseur et Swinson file sous les poteaux des Bleus. 

 

Les meilleurs :

Pour la France : Vahaamahina, Gourdon, Picamoles, Nakaitaci, Spedding;

Pour l'Écosse : R. Gray, J. Gray, Strauss, Russell, Maitland, Hogg.

 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?