Nevers : opération maintien

  • Nevers : opération maintien
    Nevers : opération maintien
Publié le / Mis à jour le

Promues en Fédérale 1, les Neversoises se battent pour le maintien, avec un groupe largement renouvelé.

Nevers va jouer une partie de son avenir le week-end prochain dans la capitale. Opposées au Paris XV, les Bourguignonnes doivent l’emporter pour croire encore au maintien. Après avoir créé une petite surprise la saison dernière, elles ont décroché leur billet pour la Fédérale 1. Mais la marche est difficile à passer pour un groupe largement renouvelé, entre mutations professionnelles et grossesses, et qui pointe actuellement à la dernière place de sa poule. « Il faut à la fois faire de la formation et avoir des résultats, c’est difficile de courir deux lièvres à la fois, juge l’entraîneur, Christophe Ballereau, associé cette saison à Paul Once, après le départ à l’intersaison de Nicolas Gomez. Malgré tout, nous ne sommes pas loin. À Bobigny par exemple, nous restons longtemps au coude à coude. »

Prouver son niveau

Paradoxalement, l’équipe a vraiment craqué à Bourg-en-Bresse, contre un adversaire direct pour le maintien (0-52, le 4 décembre). « Il y a eu une démission collective, regrette le coach. C’est notre plus mauvais résultat depuis trois ans que nous évoluons à quinze. Ceci dit, je suis surpris des mauvais résultats des Violettes qui ne me semblent pas être en dessous des autres équipes. » Nevers a encore sept journées pour prouver qu’il a le niveau pour rester en Fédérale 1 la saison prochaine. Pour cela, il faudrait gagner trois matchs, à commencer donc dès dimanche prochain. Elle pourra vite compter sur le retour de la troisième centre, Morgane Hurène, victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs en fin de saison dernière. « Elle va nous amener sa puissance et sa technique. » 

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir