Super Rugby : présentation des Waratahs

  • Super Rugby : présentation des Waratahs
    Super Rugby : présentation des Waratahs
Publié le

Le Super Rugby débute le jeudi 23 février. D'ici là, Midi Olympique vous propose chaque jour de découvrir les équipes qui participeront à ce championnat, dans l'ordre inverse du classement de l'an dernier. Aujourd'hui : les Waratahs

L'effectif

 

Piliers : Sekope Kepu, Samuel Needs, Tom Robertson, Paddy Ryan, Matthew Sandell, Angus Ta’avao Matau 

Talonneurs : Damien Fitzpatrick, Silatolu “Tolu” Latu, Hugh Roach 

Deuxièmes-lignes :Ned Hanigan, Ryan Mccauley, David Mcduling, Will Skelton, Senio Toleafoa 

Troisièmes-lignes :Jack Dempsey, Jed Holloway, Michael Hooper, Dean Mumm, Michael Wells, Bradley Wilkin 

Demis de mêlée : Jake Gordon, Matt Lucas, Nick Phipps 

Demis d'ouverture :Andrew Deegan, Bernard Foley, Bryce Hegarty, Mack Mason 

Centres : Israel Folau, Rob Horne, David Horwitz, Irae Simone 

Ailiers : Cameron Clark, Taqele Naiyaravoro, Reece Robinson 

Arrières :Harry Jones, Andrew Kellaway 

Coach : Daryl Gibson

 

L'enjeu

Après avoir remporté le Super Rugby en 2014 et terminé deuxième en 2015, la saison dernière à été celle de la désillusion pour les Tahs, en terminant seulement à la dixième place (8 victoires, 7 défaites). Avec un criant problème dans leur antre du Sydney Stadium, avec quatre victoires en huit rencontres, mais les Waratahs sont aussi allés chercher des points à l'extérieur avec quatre victoires au compteur. Cette saison, les hommes de Daryl Gibson pourront compter sur les renforts de plusieurs joueurs du Top 14, en la personne de Sekope Kepu (transfuge de Bordeaux-Bègles) et du talonneur Damian Fitzpatrick (3 titularisations avec le LOU). Le titre du Super Rugby reviendra-t-il cette année à Sydney ? Les Waratahs doivent en tout cas livrer une saison similaire à leur énorme potentiel. Alors que l'international australien Drew Mitchell (71 sélections) était annoncé de retour dans son ancien club, il n'en sera rien. Mais les Tahs n'auront pas besoin de lui pour faire une grande saison, qui commencera le 25 février face aux Western Force. Cette saison, les Waratahs feront figure de favori pour remporter la conférence, tout comme les Brumbies de Stephen Larkham, mais pour cela, il faudra d'abord être maître à domicile pour essayer de voir plus loin. 

 

Le joueur à suivre : Taqele Naiyaravoro

Le Super Rugby le connaissait déjà, l'Europe a appris à le connaître lors de son passage aux Glasgow Warriors durant la saison 2015-2016, dévastant tout sur son passage (3 essais en 4 titularisations en Champions Cup ; 6 essais en 12 titularisations en Pro 12). Pour son deuxième match en Champions Cup, l'ailier s'est même offert le luxe d'inscrire un triplé face aux Scarlets. Passé par le rugby à XIII et les West Tigers, Taqele Naiyaravoro (25 ans) va faire beaucoup de mal aux défenses adverses, en atteste ses mensurations montrueuses pour un ailier (1,95 mètre ; 123 kilos) et ses statistiques en Super Rugby (11 essais en 22 rencontres). Non retenu pour la Coupe du Monde 2015 par Michael Cheika, le fidjien d'origine honore sa première cape le 5 septembre 2015 avec les Wallabies face aux Etats-Unis. Vainqueur du Super Rugby en 2014 avec son équipe des Waratahs, Taqele Naiyaravoro rêve de rééditer cette performance. Les Tahs comptent en tout cas dans leurs rangs un joueur exceptionnel pour y parvenir. 

 

Le stade : Sydney Stadium

Le stade qui se trouve dans la banlieue sud de Sydney a été construit en 1988, avec la particularité d'être rectangulaire, pour répondre aux exigences du rugby à XIII. Le Sydney Stadium (45 500 places) est aussi utilisé pour le football et le rugby à XV, dont font partie les Warathas. Concernant le rugby à XIII, ce sont les Sydney Roosters, 13 fois champions d'Australie en National Rugby League, qui occupent le stade. Surnommé l'Aussie Stadium, le stade aura coûté 68 millions de dollars australien (49 millions d'euros).

 

 

Par Rémi Salvayre

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?