Super Rugby : Présentation des Jaguares

  • Super Rugby : Présentation des Jaguares
    Super Rugby : Présentation des Jaguares
Publié le , mis à jour

Le Super Rugby débute le jeudi 23 février. D'ici là, Midi Olympique vous propose chaque jour de découvrir les équipes qui participeront à ce championnat, dans l'ordre inverse du classement de l'an dernier. Place aux Jaguares.

L'EFFECTIF

Piliers : Ramiro Herrera, Lucas Noguera, Nahuel Tetaz Chaparro, Santiago García Botta, Felipe Arregui, Crisitian Bartoloni,Facundo Gigena, Enrique Pieretto, Roberto Tejerizo

Talonneurs : Agustín Creevy, Julián Montoya, Facundo Bosch

Deuxième lignes : Matías Alemanno, Tomás Lavanini, Guido Petti Pagadizabal, Juan Cruz Guillemaín, Marcos Kremer, Ignacio Larrague

Troisième lignes : Facundo Isa, Pablo Matera, Javier Ortega Desio, Leonardo Senatore, Rodrigo Báez, Tomás Lezana, Juan Manuel Leguizamón, Benjamin Macome, Santiago Portillo

Demis de mêlée : Martín Landajo, Gonzalo Bertranou, Felipe Ezcurra

Demis d'ouverture : Santiago Gonzalez Iglesias, Nicolás Sánchez, Joaquin Diaz Bonilla

Centres : Jerónimo de la Fuente, Matías Moroni, Juan Martín Hernández, Gabriel Ascarate, Bautista Ezcurra, Matías Orlando

Ailiers : Santiago Cordero, Manuel Montero, Nicolas Freitas, Emiliano Boffelli, Santiago Alvarez, Emiliano Boffelli

Arrières : Ramiro Moyano Joya, Lucas González Amorosino, Joaquín Tuculet

Coach : Raúl Perez

L'ENJEU

Confirmer les espoirs de la première saison. Les Argentins tenteront de faire mieux que la 13ème place de leur premier exercice en Super Rugby l'an passé. Au premier regard, avec seulement 4 victoires en 15 matchs, les sud-américains n'ont pas réellement su poser leur patte sur ce championnat. Pour autant, les Jaguares ont accroché de nombreuses proies avant de les laisser filer (7 défaites par moins de 10 points). Il a manqué ce petit quelque chose pour tuer les matchs. De la grinta, du mordant, ou simplement de l'expérience ? Cette année, les Jaguares doivent mettre leurs griffes sur ces rencontres pour ne pas qu'elles leurs échappent. Il faudra montrer les crocs d'entrée pour les coéquipiers d'Agustín Creevy en se déplaçant dès la première journée aux Kings, avant-derniers l'an passé.

LE JOUEUR À SUIVRE : Pablo Matera

S'il y a un secteur où la concurrence est rude chez les Jaguares ou en équipe d'Argentine, c'est bien au poste de troisième-ligne. Isa, Leguizamón, Senatore, ou encore Desio, rien que ça. Parmi eux, Pablo Matera. Véritable phénomène, le joueur de 23 ans (comme son compère Facundo Isa) s'est imposé comme un élément clé des Argentins. À tel point que la Fédération argentine a tout mis en oeuvre pour prolonger le natif de Buenos Aires jusqu'en 2019 et la Coupe du monde au Japon, malgré l'appel de plusieurs clubs européens. Puissant, rapide, agile ballon en mains, le troisième-ligne d'1 mètre 90 et 110 kilos est un véritable fer de lance pour son équipe.

LE STADE : Stade José Amalfitani

Enceinte mythique du club de football du Vélez Sarsfield, le stade José Amalfitani, en l'honneur d'une figure du club, accueille depuis la saison dernière les matches de la province de Super Rugby des Jaguares. L'équipe Argentine de rugby, les Pumas, y jouent également plusieurs matchs par an. Situé dans le quartier des Liniers, à l'ouest de Buenos Aires, le stade a une capacité de près de 50 000 places.

Par Romain Lafon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?