Soyaux-Angoulême met de l'envie

  • Soyaux-Angoulême met de l'envie
    Soyaux-Angoulême met de l'envie
Publié le

Avec cette victoire face au dernier du classement, Soyaux souffle et se relance après trois défaites d'affilées. 

Le match

D’entrée de jeu, les Charentais montraient leurs velléités offensives. Ils prenaient le match par le bon bout et ouvraient le score dès la cinquième minute sur une pénalité de Ric. Mais les Berjalliens répliquaient et égalisaient également sur pénalité par Campeggia (7è). Mais les charentais continuaient à produire du jeu et Ric inscrivait une deuxième pénalité (6-3, 13è). Et les Isérois allaient céder une première fois sur un essai d’Ayestaran que Ric transformait (13-3, 17è). Et ils n’en restaient pas là. Ils obtenaient une nouvelle pénalité et jouaient la pénal-touche. Le ballon était gagné et le paquet d’avant enfonçait son vis-à-vis pour envoyer Lescure à l’essai. La transformation de Ric échouait sur le poteau (18-3, 21è). C‘était le score à la pause. Un score qui reflétait bien la première mi-temps du SAXV dominateur en conquête et qui a produit du jeu.
Et la reprise fût terrible pour les hommes de Richard Mc Clintock. Ils encaissaient un essai inscrit par Lebas et transformé par Ric (25-3, 51è) puis une second de l’ailier Garrido qui portait la marque à 32-3 (55è). Angoulême tenait son bonus offensif. C’était sans compter sur la révolte berjallienne. En un quart d’heure, les partenaires de Cotte inscrivaient la bagatelle de trois essais. D’abord par Kamea (58è) transformé par Bouillot puis Janaudy fraîchement rentré s’y collait lui aussi (65è) avant que l’intenable Kaméa ne récidive (72è) et que Bouillot réussisse une nouvelle transformation. 32-22 à huit minutes de la fin et les visiteurs jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour prendre le point du bonus défensif. Mais ce sont les charentais, qui allaient avoir le dernier mot en inscrivant un essai collectif (77è). 37-22 score final d’un match à rebondissements entre deux formations qui ont toujours chercher à jouer.

L’action

C’est l’essai de Victor Lebas à la conclusion d’un temps fort des angoumoisins qui réussissaient à déstabiliser l’arrière garde berjallienne après plusieurs temps de jeu où l’on a pu voir tous les gestes du rugby. Pick and go, maul, passes au ras, tout y était pour aboutir à ce bel essai en outre à cet instant de la partie synonyme de bonus offensif.

 

Les meilleurs

Au SAXV : Lebas, Sutiashvili, Ayestaran, Lescure, Le Guen, Halavatau
Au CSBJ : Adamou, Cotte, Kaméa, Nicolas, Janaudy

Par J-F Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?