Super Rugby : c'est reparti !

  • Super Rugby : c'est reparti !
    Super Rugby : c'est reparti !
Publié le

Ce jeudi, le championnat des franchises de l’hémisphère sud reprend ses droits. Comme toujours, il promet d’être ouvert et disputé, d’autant que la tournée des Lions va jouer un rôle… 

Les amateurs de jeu spectaculaire en salivent déjà : ce jeudi, le Super Rugby 2017 sera lancé par en Australie à l’AAMI Park de Melbourne par les Rebels, qui accueilleront les Blues d’Auckland, entraînés par Tana Umaga. En outre, cette première journée proposera quelques beaux duels avec notamment la venue des Chiefs d’Hamitlon chez les Higlanders d’Otago, ainsi que le choc Crusaders - Brumbies à Christchurch. Les Hurricanes, champions en titre, bénéficient d’une entrée en matière plus confortable puisqu’ils se déplaceront chez la franchise japonaise des Sunwolves. Les joueurs de Wellington, qui avaient dominé avec autorité les surprenants Lions de Johannesburg en finale l’année dernière (20-3) seront confrontés, cette année, à un défi majeur : celui d’égaler les Chiefs, qui avaient défendu avec succès leur titre entre 2012 et 2014. Les Canes sont-ils en mesure de le faire ? C’est la question que tout le monde se pose en Nouvelle-Zélande. Car les coéquipiers de Beauden Barrett devront éviter de nombreux écueils, à commencer par se passer des services de leur emblématique troisième ligne Victor Vito, qui fait aujourd’hui le bonheur du Stade rochelais. Ils devront également faire sans leur très prometteur deuxième ligne Vavae Fifita, blessé à un mollet durant les Brisbane Tens le mois dernier.

Calendrier aménagé mais…

D’une manière générale, nombre d’observateurs se demandent si la suprématie des franchises néo-zélandaises ne sera pas remise en question lors de ce nouvel exercice. L’année dernière, pas moins de quatre des cinq franchises kiwis s’étaient hissées en quart de finale, et trois en demie. Seulement, un acteur totalement extérieur au Super Rugby viendra mettre son grain de sel dans le championnat de l’hémisphère Sud. Cet acteur, ce sont les Lions britanniques et Irlandais dont la tournée en Nouvelle-Zélande se tiendra du 3 juin au 8 juillet, soit en plein dans la dernière ligne droite menant aux phases finales qui débuteront les 21-22 juillet avec les barrages (demie les 28-29 juillet et finale le 5 août). Certes, les Lions n’affronteront les Blacks qu’à partir du 24 juin, et défieront en guise de hors-d’œuvre les Blues, les Crusaders, les Highlanders, les Maori All Blacks et les Chiefs. Conscients de ce problème, les organisateurs ont essayé de limiter les dégâts en aménageant le calendrier, et en prévoyant trois semaines de break durant le mois de juin. Reste que les franchises néo-zélandaises ignorent dans quel état elles retrouveront leurs All Blacks au sortir de ces tests qui s’annoncent d’une intensité rare au vu de l’enjeu immense de cette tournée. Au mieux, ils seront harassés. Au pire, blessés. Et l’on sait l’influence qu’ont des joueurs comme Beauden Barrett ou Kieran Read au sein de leurs franchises… S’ils venaient à manquer, le scénario des phases finales du Super Rugby serait nettement moins lisible. 

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?