Julien Laïrle : « On a retrouvé du caractère »

  • Julien Laïrle : « On a retrouvé du caractère »
    Julien Laïrle : « On a retrouvé du caractère »
Publié le , mis à jour

Après la victoire contre Bourgoin, Julien Laïrle se confie sur la fin de saison de Soyaux-Angoulême. 

La victoire contre Bourgoin a fait du bien. Comptablement bien sûr mais aussi dans les têtes. Certes il y a eu une certaine frustration en laissant échapper le point du bonus offensif alors qu’il était en poche. Mais Julien Laïrle veut retenir autre chose de cette rencontre. « J’ai vu de belles choses contre Bourgoin. Déjà on a retrouvé une conquête. Et puis on s’améliore dans nos sorties de camp. En outre on retrouve aussi un peu d’optimisme. C’est important car on est toujours en apprentissage. C’est vrai que globalement et notamment défensivement on s’en sort bien mais on doit se rappeler qu’un match dure quatre-vingt minutes ».

Et puis l’effectif du SAXV est homogène et l’apport du banc doit être un gros plus. « C’est vrai reconnaît le talonneur Victor Paquet. Quand on est sur le banc on doit amener une plus-value quand on rentre. Mais rappelle-t-il, on a quand même inscrit deux essais sur des ballons portés contre Bourgoin, ce qui ne nous était pas arrivé depuis vingt matches ». Un Victor Paquet qui retrouve une place de titulaire à Dax.

Justement une rencontre importante. Car si avec quarante-neuf points, on a tout lieu de penser que le maintien est assuré, ce n’est pas l’avis de Clément Briscadieu qui lui aussi sera titulaire. « Il en faudra plus, estime-t-il. Il y a bagarre dans le haut du classement pour la qualification et dans le bas du classement, personne ne lâche rien. On l’a encore vu avec les victoires d’Albi et de Vannes la semaine dernière. Alors tous les points sont bons à prendre ».

 C’est pourquoi le point laissé à domicile face à Bourgoin était important. Ce serait une bonne chose d’aller en chercher à Dax car en cas de défaite, les Landais reviendraient à deux longueurs. « Mais, comme le constate le manger général, ce n’est pas facile de gagner à l’extérieur dans ce championnat de Pro D2 ». Les Charentais l’ont déjà fait deux fois à Biarritz et à Bourgoin et ils ont ramené deux points de bonus défensif de Carcassonne et d’Aurillac. Alors jamais deux sans trois comme dit l’adage. Ce serait à coup sur la certitude de se maintenir et de recevoir Oyonnax sans aucune pression.

par Jean-François Chrétien

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?