US Véore XV: Ne pas s'emballer

  • US Véore XV: Ne pas s'emballer
    US Véore XV: Ne pas s'emballer
Publié le

Après une relégation frustrante en Honneur, Véore a gardé tout son effectif et est invaincu depuis le début de saison. Il vise le titre en Drôme-Ardèche, synonyme de ticket pour la Fédérale 3.

Au printemps dernier, après avoir lutté une bonne partie de la saison, Véore a fini par tirer le mauvais numéro à la loterie du maintien. Dans une poule serrée, elle était reléguée lors de la dernière journée, à la faveur d’un succès d’Izeaux, à Tain-Tournon, qui sauvait le club alpin et renvoyait l’équipe en Honneur, après trois saisons en Fédérale 3. Plusieurs mois plus tard, Véore se balade en Honneur. Avant le déplacement à Annemasse dimanche prochain, l’équipe, entraînée par Pierrick Bourgeon et Manu Avila, compte treize victoires en treize matchs et neuf bonus offensifs. L’écart avec le deuxième de sa poule est abyssal. Aix-les-Bains, qui compte certes un match en moins, est relégué à vingt-cinq longueurs (36 points, contre 61 pour Véore !).

un calendrier favorable

Pourtant du côté de Beauvallon et Portes-lès-Valence, on ne pavoise pas, on ne frime pas, mais on s’étonne et on savoure. « J’ai cinquante ans de rugby derrière moi mais c’est la première fois que cela m’arrive de finir invaincu à l’issue de la phase aller, sourit le président, Michel Courtial. À la fin de saison dernière, tous nos garçons ont décidé de ne pas partir. Ils avaient fait descendre le club, ils sont décidés à le faire remonter. » Il fallut tout de même prendre le temps d’en convaincre certains de ne pas quitter le navire mais au final, hormis deux départs pour mutations professionnelles, l’équipe est restée la même. Avec de grosses individualités comme les avants, Geoffrey Bard ou Nicolas Habert, vu au-dessus de la Fédérale 3, l’équipe est logiquement en tête. Mais cela ne monte pas à la tête du club. Le format de la compétition est tel qu’il faudra de toute façon en passer par des demi-finales en match aller et retour, avant de jouer l’accession du quatre-vingts minutes en finale Honneur Drôme-Ardèche. « Gagner est toujours bien mais nous avons du mal à savoir si c’est nous qui sommes performants ou si notre poule est peut-être moins forte que les autres, prévient l’entraîneur des avants, Pierreick Bourgeon. C’est difficile d’évaluer exactement le niveau de la concurrence. Bien sûr, nous sommes toujours contents de gagner des matchs avec de grands écarts. Mais nous ne pouvons pas nous satisfaire de bien figurer en saison régulière. Les joueurs savent que cela va se corser. » Le calendrier est en effet plutôt bien fait. Après le déplacement dans les Alpes, Véore affrontera ses trois poursuivants au classement lors des quatre dernières journées, dont Bron et Aix-les-Bains en déplacement. « C’est une bonne chose pour préparer les phases finales. »

Par Sébastien Fiatte 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?