Sapiac est tombé

  • Sapiac est tombé
    Sapiac est tombé
Publié le , mis à jour

Agen réalise le très gros coup de la journée en haut de tableau en prenant le meilleur sur Montauban (18-22) au terme d'un match décousu. Les Sapiacains tombent de très haut.  

Résumé

On le sentait venir depuis début 2017. Les Montalbanais, souverains en début d'exercice, marquaient quelque peu le pas. La défaite à Bourgoin était annonciatrice. Et Sapiac a fini par tomber (18-22). La belle série de victoires à domicile des Montalbanais a pris fin, jeudi soir. Les Agenais sont venus doucher Sapiac au terme d'un match qui ne restera pas dans les annales. Souvent décousu et hâché, la rencontre a tourné à l'avantage des visiteurs, plus costauds en mêlée et bien aidés par un Clément Darbo en état de grâce (100 % au pied, 17 points). Cette défaite montalbanaise conduit les hommes de Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker a entrer dans le rang. Sans être rédhibitoire, ce coup d'arrêt fait très mal aux Tarn-et-Garonnais qui vont devoir cravacher pour compenser ce faux pas. Les Vert et Noir pourront s'en vouloir : ils ont eu des occasions de remporter ce match (ils ont d'ailleurs marqués plus d'essais que leurs adversaires, 2 à 1) mais ont été trop fébriles pour espérer fissurer le mur agenais. Le grand nombre de pénalités concédées a fini de faire plier le bel édifice sapiacain. Il faudra rebondir très vite. Dimanche prochain, Montauban devra relever la tête à Perpignan.

 

Le joueur

Clément Darbo. Le numéro 9 agenais a été éblouissant et a su tirer les siens du guêpier montalbanais. Battus aux essais (2 à 1), les Agenais s'en sont remis à sa botte pour prendre le meilleur sur leurs adversaires. Auteur de 17 points (1T, 5P), Darbo a écoeuré les Montalbanais. De près, de loin, de face ou en coin, sa réussite fut maximale et ce ne sont pas les Agenais qui s'en plaindront. Sa conduite du jeu fut aussi magistrale où, toujours collé au ballon, il a su impulser du rythme aux attaques des Lot-et-Garonnais. Une prestation solide, à l'image de celle de tous les Agenais.

 

L'essai

La réalisation de Pierre Sayerse, modèle de construction après touche. Dans les 40 mètres agenais, Pierrick Esclauze capte un beau lancer de Mickaël Ladhuie. Le ballon est dévié proprement vers Jérôme Bosviel qui franchit et fixe à la perfection le dernier défenseur agenais avant de servir Pierre Sayerse, son ailier venu au soutien à hauteur. Essai imparable.

 

Le tournant

à plusieurs reprises au cours de la rencontre, les Montalbanais ont eu des occasions de marquer qu'ils n'ont su faire fructifier. Citons ce gros temps forts des locaux autour de la cinquantième minute où les Montalbanais ont campé durant cinq minutes dans le camp agenais sans parvenir à inscrire le moindre point : chose assez inhabituelle pour être signalée, Jérôme Bosviel a manqué deux pénalités. Au contraire de quoi le numéro 9 agenais Clément Darbo réussissait un superbe 100 % face aux perches. Les matchs de haut niveau se jouent sur des détails ...

 

Les meilleurs

à Agen, Darbo, Miquel, Kotze, Tilsley ; à Montauban, Ladhuie, Sukanaveita, Engelbrecht.

par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?