La Colombe n’aime pas Albert- Domec

  • La Colombe n’aime pas Albert- Domec
    La Colombe n’aime pas Albert- Domec
Publié le , mis à jour

L’an passé, Colomiers s’était imposé à Carcassonne (22-15) et obtenu sa qualification pour les demi-finales. En revanche, les autres rendez-vous ont été infructueux.

Le 22 mai 2016, Colomiers rugby n’oubliera pas de sitôt de cette date. Ce jour-là, l’USC était à Carcassonne sur la pelouse d’Albert- Domec pour le dernier match officiel de la saison. Carcassonne avait mathématiquement obtenu  son maintien et ne pouvait prétendre qu’à une quatorzième place et ce même en cas de victoire. Du côté columérin, le contexte était différent. En cas de victoire haut-garonnaise  et d’un succès non bonifié de Béziers à Montauban, Colomiers était assuré de disputer sa première demi-finale du pro D2. Ce jour- là, il pleuvait sur Carcassonne, ce qui avait considérablement nivelé les valeurs entre une formation columérine au grand complet et des  jeunes carcassonnais. Pour cette « der », l’encadrement avait aligné onze espoirs. Finalement, le bras de fer a tourné à l’avantage des Haut-Garonnais, vainqueurs 22-15. A Montauban, Béziers s’est imposé (22-13), mais sans le point de bonus offensif. Dans le duel à distance, c’est Colomiers qui a eu le privilège de jouer la demi-finale. Albert-Domec avait porté bonheur aux Columérins. Cependant cette pelouse ne fut pas tout le temps tendre envers les Haut-Garonnais. Très souvent, ils y ont baissé la garde.

Défaits en 2011, 2013, 2014, 2015 

Dans les rangs des supporters carcassonnais, on a de la mémoire. «  Colomiers n’est pas très à l’aise à Domec. J’ai le souvenir que l’USC les a battus en 2011, 2013, 2014 et 2015  », déclare  « Jeannot » un fan de la première heure. En 2011, les Columérins avaient été dominés (32-9) et au terme de cette saison, ils étaient descendus en Fédérale 1. En 2013, les Columérins ont connu un sort semblable à celui de 2011 (32-7) au final. En 2014, le score fut plus acceptable (19-12). En 2015, l’USC s’était imposé (40-25). Ce soir, l’équipe de Mathieu Cidre et Nicolas Nadau espèrent renouer avec la victoire face à une formation plus que jamais candidate à l’accession en Top 14.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?