Brive : Mars, et ça repart ?

  • Brive : Mars, et ça repart ?
    Brive : Mars, et ça repart ?
Publié le , mis à jour

Alors qu’ils n’ont plus joué à domicile depuis le 7 janvier, les Brivistes ont besoin d’une victoire face à Toulon pour débuter un mois de mars qui s’annonce excitant. 

Avec des fourmis dans les jambes, c’est ainsi que les Corréziens attendent les Toulonnais ce samedi soir en prime time au stade amédée-Domenech. Tant pis si les giboulées de saison ont perturbé cette semaine de préparation, les Brivistes ont tellement hâte de retrouver la compétition et leur public que rien n’est venu gâcher cette dernière semaine de préparation avant de recevoir Toulon. «L’excitation est là, reconnaît l’arrière Gaëtan Germain, nous n’avons plus joué devant notre public depuis deux mois et l’affiche est magnifique d’autant plus que nous nous doutons que les Toulonnais n’ont pas oublié le match aller.» Le buteur corrézien, qui avait frôlé le 100% de réussite (7/8) lors de la victoire héroïque du CABCL à Mayol, est conscient que l’armada de Mourad Boudjellal voudra sa revanche : «Cette victoire est un très bon souvenir, c’était un peu un rêve, mais elle ne servirait à rien si elle n’était pas validée par une victoire à domicile. à l’aller, nous avions répondu présent dans l’engagement, dans le combat et nous étions parvenus à faire déjouer nos adversaires.» La recette est vieille comme le monde,  n’a rien de magique mais elle a fait ses preuves. 

Mais à l’heure de la cuisine revisitée dans tous les sens, les Brivistes veulent aussi apporter quelques touches de modernité à cette recette à la base de leur réussite depuis leur retour en Top 14. Avec un matelas de points conséquent dans la lutte pour le maintien et une course à la qualification dont le rythme effreiné ne pardonne pas la moindre sortie de route, comme celle des Corréziens à Bayonne, les huit derniers matchs de Top14 ne seront pour autant pas sans intérêt. Tout d’abord, le CABCL doit rester à son meilleur niveau pour préparer son quart de finale européen début avril mais surtout les hommes de Nicolas Godignon veulent valider leur progression par des résultats probants face aux meilleures équipes du championnat qui sont toutes au programme dans les prochaines semaines (Toulouse, La Rochelle, Montpellier,Clermont). 

 

Satisfaire le public 

Le mois de février a permis de se préparer en conséquence sur le plan physique, avec une volonté de déplacement accrue. La dernière sortie sur la pelouse du Racing 92 a aussi contribué à conforter les Brivistes dans leur envie. Le manager Nicolas Godignon le reconnaît : «C’était intéressant dans le contenu, nous avons pu apercevoir des choses que nous travaillons mais la déception vient du fait que nous repartons sans point.» Même si le manager espère deux victoires lors des deux prochaines journées pour éluder définitivement la question du maintien, les Brivistes veulent persister dans le sillon tracé en région parisienne selon Gaëtan Germain: « Quand l’équipe est revenue du Racing, tous les gars m’ont dit qu’ils s’étaient régalés malgré la défaite. En participant plus au jeu offensif, tout le monde y gagne, que ce soit nous les joueurs mais aussi le public auquel nous voulons donner du plaisir. La fin de championnat va être passionnante car nous voulons proposer un jeu de qualité, avec plus de volume et plus de passes mais aussi parce que nous allons nous mesurer aux grosses écuries du Top 14 et nous voulons engranger le maximum de victoires.» Alors même si le CABCL peut paraître condamné au ventre mou, les Brivistes ne veulent surtout pas se ramollir, d’autant plus que cela ne perdonnera face à une équipe comme Toulon.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?