Un test de personnalité

  • Un test de personnalité
    Un test de personnalité
Publié le

Les joueurs de Chateauroux accueillent le leader invaincu Puiloboreau. Ils passent un test révélateur de leur capacité à monter en Fédérale 2. 

On jouera à Châteauroux ce week-end le match phare de la journée de Fédérale 3. Les Castelroussins accueillent les leaders invaincus de Puilboreau. La première place n’est pas vraiment en jeu. Puilboreau dispose d’une avance de 5 points. À moins d’une performance majuscule, Châteauroux restera derrière. Le calendrier dit aussi que le match le plus important des Castelroussins se déroulera le week-end suivant contre Bourges. Le derby du Centre devrait distribuer à son vainqueur la place de deuxième, directement qualificative pour le premier tour des phases finales, sans passer par les barrages. « Nous avons trébuché la saison dernière sur la dernière marche de la montée contre Le Rheu, commente l’entraîneur Franck Varoqueaux. Nous avons pu voir à quel point ces doubles confrontations des phases finales sont « énergivores ». Éviter les barrages et recharger les batteries, plutôt que de jouer deux rencontres supplémentaires très difficiles, c’est essentiel pour espérer pouvoir défendre nos chances de retour en Fédérale 2. »

 

Des essais à la pelle

Le club est un ancien habitué de la division. Il y avait évolué pendant une dizaine d’années entre 1986 et 1995, avant une petite chute jusqu’en Honneur régional. Il s’en était relevé, pour y revenir en 2010, avant de retomber en Fédérale 3 en 2013. « Nous avons l’expérience de ce niveau. Nous pouvons y faire notre place, affirme le président Alain Grollaud. Notre budget de 250 000 € est restreint, mais nos structures sont solides. Notre équipe première s’est relevée étape par étape, portée par le bon travail de notre équipe technique. »

Les chances de Châteauroux d’accéder à l’une des deux premières places qualificatives ont été augmentées ces dernières semaines par des sorties très fructueuses. Franck Varoqueaux travaille depuis trois ans avec ce groupe. Son jeu offensif a pris une nouvelle dimension depuis quelques semaines. L’équipe vient d’aligner cinq bonus offensifs de suite. Elle a inscrit une moyenne de six essais par match. Fait assez rare, elle devance très largement son leader dans l’ordre des points inscrits. Son goal-average (+267) est largement supérieur à celui de Puilboreau (+205). Alors qu’elle avait très mal débuté son championnat en alignant deux défaites rapides, elle a rétabli sa trajectoire de façon assez spectaculaire. « Nous avons vraiment fait évoluer notre façon d’aborder les rencontres, apprécie Franck Varoqueaux. Les joueurs ont adhéré. L’assiduité aux entraînements est devenue très forte, ce qui nous permet de bien travailler, et d’aligner 44 joueurs tous les week-ends. Nous faisons des choses très cohérentes ensemble. » Cette bonne phase passera-t-elle le cap de Puilboreau ? Ce test de personnalité contre une belle machine toujours invaincue, et dont la défense tient bon (13,5points encaissés en moyenne), dira si Châteauroux peut vraiment rêver en grand. 

par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?