Choc de défense

  • Choc de défense
    Choc de défense
Publié le

Le Stade Toulousain accueille le Stade Rochelais, actuel co-leader du Top 14, à Ernest Wallon. Un choc entre les deux meilleures défenses du championnat.

L'ancien Agenais, Alexis Balès a foulé la pelouse d'Ernest Wallon une seule fois. C'était en septembre 2012, le SUALG s'était incliné 62 à 13. Un lourd score que le dorénavant « 100% Rochelais » ne compte pas porter sur ses épaules une seconde fois. « Le Stade toulousain est une grande équipe. Certes, ils ne sont pas dans les 6 à l'heure actuelle, mais ils peuvent être des concurrents directs pour les phases finales. Il va falloir batailler pour ramener quelque chose de ce déplacement », déclarait alors le demi de mêlée de 26 ans.

En effet, cette rencontre est un vrai choc entre les deux meilleures défenses du championnat.

La Rochelle a encaissé seulement 26 essais depuis le début de championnat contre 27 pour le Stade toulousain. Sur le papier donc, pas grand chose ne les différencie, une défense de fer, des impacts player importants, Jone Qovu d'un côté, Iosefa Tekori de l'autre... Et pourtant au classement général 12 points et 6 places les séparent. Un match qui s'annonce âpre pour les Maritimes, d'autant plus qu'ils ont un statut à asseoir au vu de leur bonne dynamique depuis quelques semaines.

 

Une bonne dynamique à confirmer

« On s'appuie sur notre état d'esprit, on ne regarde pas si on a gagné 6 ou 7 matchs d'affilée » déclarait le demi de mêlée, Alexis Balès. Et pourtant les hommes de Patrice Collazo sont bel et bien sur 8 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Leur dernière défaite en Top 14 remonte au 19 novembre à Chaban Delmas (26-0). Cette dynamique devra être une nouvelle fois confirmée dans la Ville rose face à une équipe au palmarès impressionnant. Palmarès impressionnant, certes, mais cette saison les hommes d'Ugo Mola ont du mal à prouver toute l'étendue de leurs capacités.

Vincent Rattez, l'ailier de 24 ans, le reconnaît : « La période du Tournoi ne leur a pas fait du bien, nous aurons peut être un léger ascendant psychologique sur eux dimanche, mais cela reste un match de rugby, rien n'est fait. La pression sera certainement plus sur leurs épaules que sur les nôtres mais nous y allons pour faire une bonne performance. » Ne pas sous-estimer l'adversaire est le mot d'ordre donc pour ce choc de la 19e journée de Top 14. 

par Jessica Fiscal

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?