PRENDRE DU PLAISIR

  • PRENDRE DU PLAISIR
    PRENDRE DU PLAISIR
Publié le

En déplacement à Colomiers, Soyaux sûr de se maintenir aura un objectif simple: prendre du plaisir sur le terrain. 

 

C’est ce que déclarait Julien Laïrle en conférence de presse mercredi. Après le gel, la pluie, la tempête vendredi dernier, les charentais vont enfin retrouver des conditions climatiques plus propices à la mise en place de leur rugby. Un rugby basé sur les déplacements et le mouvement. Un peu comme les Columérins d’ailleurs. Des Columérins que le manager général du SAXV retrouvera avec plaisir car c’est le club de ses débuts.

Mais prendre du plaisir c’est une chose, des points en est une autre. « Pour ça, confie le technicien charentais, il faudra une gestion du match parfaite et une conquête performante ». C’est ce qui a fait défaut en seconde période face à Oyonnax. Les ballons perdus en touche ont coûté cher. « Malgré tout il y a eu de bonnes choses malgré les conditions atmosphériques, analyse le coach, et on a tenu tête à Oyonnax qui s’est appuyé sur sa puissance mais ils ne nous ont pas fragilisé ».

Ce qui inquiète plus Julien Laïrle ce sont les blessures de sa première ligne. Pour Kevin Le Guen (fracture du plancher orbital et de la mâchoire) et Richard Aho (rupture du tendon pectoral) la saison est finie. Il va donc falloir la terminer avec deux talonneurs. Et si Romain Mareuil était apte à reprendre ça ne changerait pas les données du problème car Bruno Mercanti, déjà joker médical, verrait son contrat se terminer. 

Et quid d’un autre joker médical. « Ce n’est pas facile, constate le manager. Il faut trouver le joueur pour les six matches restants. Avec le temps d’adaptation nécessaire ce n’est pas évident. On en discute mais aucune décision n’est prise à ce jour ».

De toute façon c’est un coup dur car Kevin Le Guen et Richard Aho sont des titulaires à part entière. Il faudra faire sans. « Pas simple, constate le coach, mais faisable. En tout cas on n’a pas le choix ».

Comme le soulignait le deuxième ligne Victor Lebas « on n’a rien à perdre. Il nous faut juste mettre l’investissement nécessaire. Après la frustration d’Oyonnax, on doit se retrouver et miser sur l’homogénéité de notre groupe ». Prendre des points à Colomiers pour le dernier match de ce bloc serait assurément une bonne opération. Ensuite il y aura une coupure que les charentais mettront à profit pour se ressourcer à Saint Lary dans l’optique de la réception de Mont-de-Marsan. Car ce match risque bien d’être décisif. En cas de victoire le maintien serait assuré.

par Jean-François Chrétien

 

Le groupe :

Wieprecht – Garrido, Chabat, Riva, Labadie – Duca, Briscadieu – Solofuti, Fono, Larrieu – Taelega, Lebas – Halavatau, Mercanti, Boutemani.

El Jaï, Paquet, Wognistch, Sutiashvili, Larroque, Ric, Billard, Tavberidze

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?