Un joker de luxe

  • Un joker  de luxe
    Un joker de luxe
Publié le

L’argentin a Signé au LOU en qualité de joker médical. Il devrait être un atout de choix pour Lyon dans la course au maintien. À condition évidemment de confirmer les bonnes dispositions entrevues lors de sa première sortie contre Montpellier.

Meilleur plaqueur du Lou dimanche dernier, avec treize plaquages, devant le talonneur, Mickaël Ivaldi (11) et le troisième ligne, Carl Fearns (10), le flanker argentin, Facundo Isa, n’a pas manqué ses débuts avec le promu. Arrivé en qualité de joker médical pour renforcer une troisième ligne décimée par les blessures (Julien Bonnaire, Virgile Bruni, Deon Fourie), il s’est également illustré en attaque, avec trois franchissements, meilleur total du match avec son demi de mêlée, Baptiste Couilloud. Ce n’est évidemment pas une surprise pour un joueur qui compte déjà 25 sélections avec les Pumas, à 23 ans. Avant de voir Toulouse et Toulon se déchirer pour l’enrôler la saison prochaine et s’engager pour la fin de saison avec le promu, Facundo Isa avait été très proche de rejoindre le promu à l’automne. Le Lou s’était en effet positionné très tôt sur le joueur, que Pierre Mignoni et Sébastien Bruno connaissaient bien pour l’avoir vu évoluer avec les espoirs à Toulon. « Nous nous étions mis d’accord avec lui et il devait signer chez nous, assure le directeur sportif lyonnais, Pierre Mignoni. Cela ne s’était pas fait parce qu’il voulait alors encore jouer pour l’Argentine. J’avais besoin d’un joueur qui soit présent 90 % du temps, pas moins. » Finalement, Lyon devra finalement se contenter de pouvoir compter sur le joueur à temps complet pour le dernier tiers du championnat. Une aubaine pour le promu qui doit encore assurer son maintien et bénéficiera d’un joker de haut niveau, venu à moindre coût. « Je signale qu’il n’est pas venu pour l’argent, précise Pierre Mignoni. Il touche moins que ce qu’il avait en Argentine, ou aura à Toulon. Il est venu pour jouer, pour ne pas rester six mois sans rien faire. Nous nous sommes mis d’accord avec sa Fédération et Toulon pour qu’il nous rejoigne. »

« Il s’agit pour lui d’être régulier »

Titularisé seulement trois jours après son arrivée à Lyon, le joueur, malgré quelques gourmandises en attaque, et quelques atermoiements dans le jeu, a frappé fort. Son intégration se poursuit, facilitée notamment par la présence de quelques hispanophones dans les rangs lyonnais : l’espoir colombien, Andres Zafra,et bien sûr ses compatriotes, Francisco Gomez Kodela et Agustin Figuerola. À propos d’Argentine, il reste discret au sujet de son départ du pays et de son rapport à l’équipe nationale. « C’est difficile de trouver un club en Argentine, remarque-t-il. Je suis venu pour m’engager dans une nouvelle expérience et découvrir une autre manière de vivre. Je suis content d’être à Lyon, souffle-t-il. Je suis entouré de bons joueurs et mes coéquipiers m’ont aidé à m’intégrer. J’ai encore besoin de grandir, de progresser. » Cela tombe bien, malgré son immense potentiel, le joueur est bien évidemment encore perfectible. Un détail qui n’a pas échappé au capitaine, Julien Puricelli. En bon gardien du temple collectif, soucieux de ne pas voir trop de têtes dépasser pour ne pas mettre en péril l’équilibre du groupe, le troisième ligne. « Face à un jeu plus désordonné, comme risque de nous le proposer le Stade français ce week-end, cela lui demandera peut-être un plus d’efforts en défense que contre Montpellier, prévient-il. Il a fait une bonne entrée en matière et il faut se rendre compte de l’effort que cela demande d’intégrer autant de choses en trois jours. Maintenant, il reste sept matchs, et il s’agit pour lui d’être régulier et de s’intégrer au groupe. »

 

par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?