Agen sans briller

  • Agen sans briller
    Agen sans briller
Publié le , mis à jour

Agen a joué avec le feu face à de courageux Dacquois. Parfois mal inspirés et en manque de justesse technique, les Agenais assurent l'essentiel. Les Lot-et-Garonnais restent dans le sillage d'Oyonnax et mettent la pression sur les Bugistes qui viendront à Armandie lors de la prochaine journée !

Agen 28-23 Dax

Par David Bourniquel

 

Résumé de la rencontre

Ce match aurait pu être facile, il n'en fut rien au final. Les Agenais n'ont pas forcé leur talent pour disposer d'une belle équipe de Dax, en perdition au classement mais venue dans la capitale du pruneau avec des intentions. 28-23 au final, mais ce fut bien difficile pour des Agenais qui ont eu des occasions de tuer le match sans parvenir à les concrétiser. Plus puissants et bien aidés par une troisième ligne très active, les Agenais ont mis la main sur le match très rapidement, inscrivant trois essais au cours de la première demi-heure de jeu (par Miquel, Nakosi et Erbani). Avec le bonus offensif en poche, les hommes de Mathieu Blin ont quelque peu desserré leur étreinte et se sont fait surprendre par un contre bien mené et conclut après un exploit personnel de Jean-Mathieu Alcalde. Pas de quoi paniquer pour autant. Le bonus offensif a été conquis à nouveau à la 57e, durant une infériorité numérique dacquoise (carton jaune de Kuparadze), à la faveur d'un essai de Clément Darbo, très bon par ailleurs dans sa gestion du jeu et face aux perches (un échec seulement). Mais Agen a joué à se faire peur et Dax a inscrit un nouvel essai par le demi de mêlée fraîchement entré en jeu, Arnaud Pic, qui s'allongeait dans l'en-but pour son premier ballon de la soirée (28-23, 70e). Du coup, le bonus offensif agenais s'envolait pour la deuxième fois de la soirée. Définitivement ce coup-ci.

Grâce à cette victoire, les coéquipiers d'Antoine Erbani restent dans le sillage du leader bugiste qui a lui aussi récolté une victoire à quatre points. Les deux équipes se livreront un duel sans merci jusqu'à la fin de la saison. Un duel qui aura pour paroxysme la rencontre de la prochaine journée, le jeudi 23 mars, au cours de laquelle les deux concurrents s'affronteront à Armandie. Oyonnax ayant lui aussi fait le métier ce vendredi face à Narbonne, ce choc de la 25e journée pourrait valoir une montée directe en Top 14 ! Rien de moins ! En attendant, Armandie était déçu de ce résultat à quatre points, perçu comme un échec par le public qui espérait un bonus offensif. Dax a fait mieux que résister et reste à longueur acceptable d'Albi et Vannes, tous deux vainqueurs ce vendredi soir en bas de classement. Ce championnat est fou à tous les niveaux.

 

L'homme du match - Filipo Nakosi

Un sacré joueur que ce Nakosi. Très véloce, adroit balle en mains, dans le pur style fidjien, il a fait en outre montre d'une densité physique remarquable. Dur sur l'homme, Nakosi a avancé sur tous ses ballons, a marqué un essai et tous les Dacquois au fer rouge. Très (trop) enthousiaste, Nakosi a aussi hérité d'un carton jaune. On lui pardonnera. Sa passe pour Ryan Tongia après une percée folle en plein cœur de la défense aurait mérité meilleur sort et aurait ajouté une passe décisive à sa bonne partie. Las, l'ailier a un peu trop rentré sa course et s'est fait reprendre par la défense alors que l'essai semblait tout fait.

 

L'essai de la rencontre

Arnaud Pic prive Agen du bonus offensif. Entré en jeu à la 69e, Arnaud Pic a inscrit un essai sur son premier ballon, en exploitant un ballon vite ramassé à la sortie d'une mêlée dans les cinq mètres agenais. Pas le plus bel essai du monde, mais il offre le bonus défensif aux Dacquois et prive les Agenais de la victoire primée. Des points qui compteront.

 

Le tournant de la rencontre - L'essai d'Antoine Miquel (5e)

Le match avait commencé depuis à peine cinq minutes et Antoine Miquel s'écroulait déjà dans l'en-but des Dacquois, pilonnés en règle depuis le coup d'envoi. Les hommes de Raphaël Saint-André étaient menés 7 à 0 sans avoir touché le ballon. Un débours insurmontable à l'extérieur face à un cador tel qu'Agen.

 

Les meilleurs

Nakosi, Erbani, Miquel, Kotze ; Delaï, Alcalde, Taofifenua.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?