Soulagés, les Montois

  • Soulagés, les Montois
    Soulagés, les Montois
Publié le , mis à jour

Malgré une prestation brouillonne, les Montois ont préservé l’essentiel en l’emportant (15-9) dans la souffrance face à des Biterrois très accrocheurs.

Mont-de-Marsan 15-9 Béziers

Par Pierre Baylet

 

Résumé de la rencontre

On a vite compris que ce ne serait pas le match de l’année, ce vendredi sur la pelouse du Stade Guy Boniface. Entre des Héraultais venus avec des idées de combat et un rugby minimaliste et des Landais dans un jour sans, ce match fut une longue litanie d’imprécisions, de fautes, et de mauvais choix. Il fallait donc s’en remettre aux buteurs de chaque camp pour meubler petitement le score. 3-3 à la pause, puis 9-9 aux alentours de l’heure de jeu, avant que les locaux ne réussissent enfin à se détacher un peu à cinq minutes du terme (15-9). Béziers aurait pu arracher le bonus défensif sur une ultime tentative de Munro sur la sirène, hélas, le ballon passait légèrement à côté. Pour le reste, rien ou presque, mis à part deux ou trois actions montoises mal négociées ou étouffées dans l’œuf par la défense adverse.  

 

Le fait du match

Un nombre incalculable de pénalités est venu pourrir cette rencontre, empêchant toute continuité et cassant en permanence le rythme. Les Biterrois sont les grands vainqueurs du concours du soir, même si leur adversaire n’a pas été non plus un modèle de discipline. Chose incroyable, il n’y a pourtant pas eu le moindre carton jaune dans cette soirée. Pour le reste, c’est la conquête montoise, avec une mêlée conquérante et quelques contres en touche qui a permis aux Jaune et Noir de garder la tête hors de l’eau.

 

Le joueur de la rencontre - Matthew James

Dans une soirée où les amateurs de rugby n’ont rien eu à se mettre sous la dent, on ne peut que mettre en exergue le buteur des vainqueurs. Matthew James, auteur d’un cinq sur six dans ses tirs au but, et de quelques coups de patte précis et puissants, a permis aux siens de glaner une victoire tirée par les cheveux mais diablement importante.

 

Les meilleurs

Muzzio, Tastet, Astle, James, Wakaya ; Cerqueira, Best, Blanc, Peyras-Loustalet.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?