L'Angleterre en démonstration

  • L'Angleterre en démonstration
    L'Angleterre en démonstration
Publié le , mis à jour

Dans un match à sens unique, le XV de la Rose s'est offert une victoire sur un score fleuve face à l'Écosse (61-21) et se prend à rêver d'un Grand Chelem.

Résumé du match :

Un essai en première mi-temps, deux en deuxième, voila ce que les Anglais ont laissé aux Écossais dans cette rencontre... Autant dire des miettes. Pour le reste, le XV de la Rose a outrageusement dominé la rencontre et cela commençait dès la deuxième minute avec l'essai de Jonathan Joseph. En supériorité numérique après l'expulsion temporaire du droitier écossais Fagerson, suite à un plaquage cathédrale sur Elliot Daly. La suite ne fut qu’un récital pour les hommes d’Eddy Jones qui, déjà à la mi-temps, menaient 30 à 7 et n’étaient qu’à un essai du bonus. Dommage pour les Ecossais, les partenaires de Dylan Hartley revenaient des vestiaires avec la même envie et s’emparaient du bonus à la 43e, avec un essai de l’infatigable Watson, particulièrement étincelant lors de cette rencontre. La détermination écossaise n’y changeait rien, l’en-but anglais n’aura reçu visite que trois fois et le XV du Chardon na parviendra pas à décrocher de point de bonus (61-21). L’Angleterre égalise donc le record de 18 victoires consécutives, détenu par la Nouvelle-Zélande, s’assure la victoire du Tournoi et sont en course pour la triple couronne, qui sera glané en cas de victoire face à l’Irlande.

 

Le fait du match :

Ce carton jaune distribué au pilier droit écossais Fagerson, à la 2e minute. Lors d’une action de jeu anodine de la part des Anglais, Elliot Daly adresse une passe sur un pas à Itoje et se fait non seulement découper mais également retourner par le droitier du XV du Chardon. Monsieur Raynal estime que le joueur anglais retombe sur les épaules et non pas sur la tête, ce qui justifie un simple carton jaune. Malgré tout, les visiteurs encaissent un 10-0 en infériorité numérique et ne parviendront jamais à combler le retard.

 

L’essai du match :

Le troisième essai de Joseph, synonyme de bonus offensif pour les anglais. A peine entrés dans les 22 mètres ecossais, les hommes multiplient les temps de jeu avant que Jonathan Joseph ne vienne se proposer dans la ligne pour receptionner la passer de son numéro 9 et faire basculzer le score à 37-7.

 

Le joueur : Jonathan Joseph

Auteur d'un triplé et d'une passe décisive pour son ailier Jonathan Joseph, le trois-quart centre anglais aura très largement contribué au succès des siens. Plus encore, il a pesé toute la rencontre avec ses attaques tranchantes et ses franchissements dans la défense adverse.

 

Les meilleurs :

Joseph, Youngs, Hughes, Watson A, Itoje, Launchburry côté anglais.

Russell, Jones, Watson H côté ecossais.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?