Toulon retrouve le sourire

  • Toulon retrouve le sourire
    Toulon retrouve le sourire
Publié le , mis à jour

Après une défaite lourde de conséquence du côté de Brive, les Toulonnais retrouvent le sourire en disposant de Bayonne (82-14). En revanche les Basques voient le Pro D2 s'approcher à grand pas.

Résumé de la rencontre

Toulon voulait se rassurer, Toulon s'est rassuré ! Face à un adversaire significativement inférieur, les joueurs de Mike Ford ont offert une prestation majuscule. Justes dans le jeu courant, imperméables en conquête, solides en défense et surtout réalistes au moment de conclure, les Rouge et Noir ont inscrit douze essais. Mais finalement, au-delà du score fleuve, du point de bonus et du bol d'air offert par ce succès, c'est bien le comportement des Toulonnais qui a convaincu ce samedi. Parfois apathiques face aux « plus petits », le RCT n'a cette fois pas fait de pêché d'orgueil et a enfin semblé trouver les clés du jeu que souhaite mettre en place Mike Ford depuis son arrivée. En revanche la situation n'a jamais semblé si désespérée pour Bayonne. Déjà bons derniers avant le coup d'envoi, les joueurs de Vincent Etcheto ont enfilé le costume de victime idéale et n'ont jamais tenu tête aux Toulonnais. À six journées de la fin du championnat les Basques pointent à dix-huit points du dernier non-relégable et voient le ProD2 se rapprocher à grands pas.

 

L'essai de la rencontre – Bryan Habana (16e)

Bryan Habana s'est mué en serial scorer contre Bayonne, mais c'est bien son deuxième essai qui a retenu notre attention. Alors qu'il se trouve au niveau de la ligne médiane, Pierre Bernard sert Ma'a Nonu au cordeau. Le double champion du monde passe sur un pas à Drew Mitchell. L'arrière toulonnais, très en vue ce samedi progresse d'une quinzaine de mètres et sert son ailier, Axel Muller. La suite de l'action ? Un festival de l'international à VII Argentin. Avec sa vitesse et ses appuis, il n'élimine pas un ou deux, mais bien six Bayonnais, avant de glisser à l'entrée des cinq mètres basques. Liam Gill qui avait bien suivi récupère le ballon et donne sur un pas à Eric Escande. Le demi de mêlée Toulonnais contourne alors deux défenseurs et, d'une passe laser de vingt mètres, sert Bryan Habana qui conclut l'action, évitant le retour de deux défenseurs Bayonnais.

 

Le joueur de la rencontre – Mathieu Bastareaud

Quand Toulon patine, Mathieu Bastareaud court, alors quand Toulon court...Bastareaud court quand même ! Auteur d'une grosse saison, le centre du RCT a encore une fois offert une prestation de haut vol. Bas sur ses appuis, les défenseurs Bayonnais n'ont jamais trouvé la solution pour stopper le centre du RCT. Et s'il n'a cessé de mettre son équipe dans l'avancée, créant des brèches à chacunes de ses prises de balle, Mathieu Bastareaud s'est également offert le luxe de réaliser des percées de plus de trente mètres (notamment sur l'essai de Smith (25e) et de Muller sept minutes plus tard). Pour conclure ce festival, le centre international a même inscrit son essai juste avant le retour aux vestiaires. Lancé à dix mètres de la ligne, Bastareaud a éliminé trois défenseurs pour aller à dame.

 

 

Les meilleurs :

À Toulon : Kruger, Bastareaud, Muller, Gill, Bernard, Habana, Nonu, Mitchell, Taofifenua, Delboulbès ;

À Bayonne : Bustos Moyano, Lagarde, Arganese.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti à Toulon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?