Brive éteint Toulouse

  • Brive éteint Toulouse
    Brive éteint Toulouse
Publié le

Menés de sept points à la pause, les Brivistes ont finalement battu le Stade toulousain (21-19) et encore aminci les espoirs de qualification stadistes.

Le résumé :

Quel chassé-croisé en première mi-temps ! Car, si ce sont les Toulousains qui ont rapidement pris l'avantage au score (3e ; 0-3), les Brivistes ont très vite réagi pour, à leur tour, mener à deux reprises (6-3 puis 9-6). Mais ce match a d'abord basculé sur un contre de près des cent mètres des Stadistes conclu par Arthur Bonneval (38e) qui permettait aux visiteurs d'être devant à la pause (19-12). Mais, à partir de là, les débats furent à sens unique. Les hommes d'Ugo Mola, dominés dans les rucks, disparaissaient de la circulation pendant que ceux de Nicolas Godignon faisaient régner la loi. Voilà comment ces derniers squattaient d'emblée la moitié de terrain adverse dans le second acte. Assez pour refaire leur retard en seulement dix minutes. Trois pénalités de Gaëtan Germain ont suffi à assurer la victoire du CABCL (21-19), Toulouse n'ayant pas inscrit le moindre point après le retour des vestiaires.

 

Le joueur : Poutasi Luafutu

Il était remplaçant la semaine passée lors du succès face à Toulon. Mais, avec l'appel de Fabien Sanconnie en équipe de France, le voilà propulsé titulaire. Et le staff briviste n'a pas dû être mécontent. Le troisième ligne aile a été omniprésent ce samedi. De tous les combats. Grâce à sa puissance, il a constamment avancé dans l'axe de la défense corrézienne. Et quel abattage dans les zones de regroupement ! En véritable poison, il a fait la loi dans les rucks et gratté de nombreuses munitions.

 

Le tournant :

On joue la 65e minute et Gillian Galan, à peine entré en jeu, transperce la défense briviste pour entrer dans le camp adverse. Il ne reste qu'à enchaîner mais Toby Flood, qui avait déjà écopé d'un carton jaune en première mi-temps, se rendait coupable d'un nouveau mauvais sur Jean-Baptiste Péjoine dans le regroupement... À la fin du mouvement, M. Minery demandait l'arbitrage video et il était évident que l'Anglais avait mis un coup de genou au sol dans le dos du demi de mêlée. Résultat : carton rouge et un dernier quart d'heure à quatorze contre quinze pour des Toulousains qui n'étaient menés que de deux points.

 

L'essai :

C'est certainement l'action la plus marquante de cette rencontre (38e). Les Brivistes étaient à l'attaque sur les cinq mètres toulousains quand il perdait le ballon sur un en-avant. Leurs adversaires décidaient alors de jouer cet avantage et Jean-Marc Doussain partait sur l'extérieur pour donner un subtile coup de pied par-dessus la défense. Sébastien Bézy profitait de sa vitesse pour récupérer le ballon à l'entrée de son camp et accélérer. Il fixait alors le dernier défenseur corrézien et, tout en vitesse, parcourait les quarante derniers mètres pour marquer entre les poteaux. Un essai toulousain de près de cent mètres.

 

Les meilleurs :

À Brive : Asieshvili, Snyman, Koyamaibole, Luafutu, Iribaren, Burotu, Germain.

À Toulouse : Camara, Bezy, Doussain, David, Bonneval.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?