Tournoi des 6 Nations : Le bilan de la 4e journée

  • Tournoi des 6 Nations : Le bilan de la 4e journée
    Tournoi des 6 Nations : Le bilan de la 4e journée
Publié le

La troisième journée de l'édition 2017 du Tournoi des 6 Nations s'est déroulée ce week-end. La France a relevé la tête à Rome, l'Angleterre déjà championne et le Pays de galles l'emporte face à l'Irlande pour jouer une finale face à la France la semaine prochaine.

ANGLETERRE – ECOSSE (61 – 21)

 

On prédisait l’enfer aux Écossais et c’est à peu près ce qu’ils ont vécu sur la pelouse de Twickenam ce week-end. Réduits à 14 très tôt dans le match après que Fraser Brown ne soit exclu temporairement pour un plaquage cathédrale, les Calédonniens ont encaissé 10 points en infériorité numérique. Distancés au tableau de marque, les hommes de Vern Cotter n’auront jamais eu l’occasion de revenir dans la partie. Dominés en conquête, dépassés par la vitesse de jeu anglais, les visiteurs ont vécu une triste après-midi mais mais repartent tout de même d’Angleterre en ayant franchi par trois fois l’en-but, toute fois pas suffisant pour décrocher un point de bonus offensif. Grâce à cette opération, Eddy Jones et ses troupes confortent leur première place et s’adjugent d’ores et déjà le Tournoi des 6 Nations. Ils disputeront le Grand Chelem la semaine prochaine face à l’Irlande et tenteront de battre le record de 18 victoires consécutives, détenu par par les All Blacks.

ITALIE - FRANCE (40 - 18)

 

L'inquiétude n'aura duré en tout est pour tout 15 petites minutes. Malmenés dans l'agressivité par une Squadra Azzura récompensée par un essai de leur emblématique capitaine Sergio Parisse dès la 3ème minute, les Bleus ont fini par se réveiller. Une conquête ultra-solide, aucun point laissé en route par Camille Lopez (100 % 8/8 au pied), les Bleus, ont semble t-il retrouvé leur jeu de mouvement tant évoqué et souhaité par Guy Novès, abandonné la semaine dernière en Irlande. Il faut dire qu'avec 55 plaquages manqués, les Italiens ont clairement donné le bâton pour se faire battre, face à des Français qui n'en demandaient pas tant. De fait, les offensives successives tricolores ont fini par faire mouche, tout d'abord par l'intermédiaire de Gaël Fickou après une percée du revenant Brice Dulin. Le duo fût d'ailleurs à cette occasion l'un des grands artisans de la victoire bonifiée des Français, qui aurait pu néanmoins s'avérer plus lourde sans quelques scories au moment de conclure à l'image de Vakatawa et de Picamoles. Un point de bonus qui pourrait avoir son importance, car en cas de succès la semaine prochaine au Stade de France face aux Gallois c'est la deuxième place du Tournoi qui pourrait s'offir aux hommes du XV de France.

PAYS DE GALLES - IRLANDE (22 - 9)

 

Une défaite et le tournoi 2017 gallois aurait été une déconvenue. Mais dans un Principality Stadium surchauffé, les hommes de Rob Howley, sont venu à bout de l’épouvantail irlandais, au terme d’un match d’une grande intensité. D’entrée le XV du trèfles a monopolisé le cuir pour imposer le rythme du match à son hôte du jour. Et comme à son habitude la charnière Murray Sexton, à dicté la cadence en alternant le jeu à la perfection avant que le ciel des hommes de Joe Schmidt ne s’assombrisse. Sexton sur le banc 10 minute, Murray blessé, c’est tout le jeu irlandais qui se grippé. Discipliné et réaliste les gallois passaient en tête 8-6 à la pause. C’est durant le deuxième acte que le succès des dragons rouges s’est dessiné. Emmené par son chef d’orchestre Riss Webb, les diables rouges ont prit leur distance grâce au deuxième essai de George North dès le retour des vestiaires (15-6, 44ème). Avant de subir les assauts stériles et répétés des gaéliques qui ont buté sur une défense hermétique avant de se faire contrer en fin de match par un essai de Jamie Roberts (22-9, 78ème).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?