Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 20ème journée

  • Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 20ème journée
    Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 20ème journée
Publié le , mis à jour

Montpellier vainqueur surprise à Clermont, La Rochelle qui en impose face au Racing 92, Toulon qui atomise Bayonne, Toulouse quasiment hors-course, c'est notre bilan de cette 20ème journée.

Le Match : Racing 92 – Stade Rochelais

Si le retour de Dan Carter pouvait donner un brin d'espoir aux Franciliens en quête de points, les Rochelais sont venus doucher les ardeurs du duo Travers-Labit en s'imposant à Yves du Manoir de manière autoritaire (15-38) pour une 10ème victoire toutes compétitions confondues. Une partie maîtrisée de bout en bout durant laquelle les hommes de Patrice Collazo n'ont jamais semblé en difficulté. Solides dans tous les compartiments du jeu à l'image d'un Victor Vito impérial, auteur du premier essai Maritime (11ème) les Rochelais jouent en confiance, Brock James évolue dans un fauteuil derrière un paquet d'avants conquérant, et alterne parfaitement. Quant aux Racingmen c'est un véritable coup d'arrêt à domicile, eux qui subissent leur première défaite de la saison dans leur antre de Colombes. Au classement, les Rochelais conservent leur place de leader tandis que le Racing 92 se retrouve désormais à 6 points de la 6ème place occupée par Toulon.

 

En hausse : Montpellier

 

C'est un bien vilain tour que vient de jouer le MHR sur la pelouse du Stade Marcel Michelin de Clermont (18-29). Apathiques en première période, menés 6-17 à la pause, bonus déjà en poche les Jaunards se sont ensuite cassés les dents sur une défense Héraultaise toujours aussi rude sur l'homme qui luttait jusqu'à la fin en dépit de l'exclusion temporaire du pilier Antoine Guillamon à la 69ème minute. Et bien que les hommes de Franck Azéma ne jouait qu'en réaction, ils n'étaient qu'à 6 points des Montpelliérains à 10 minutes de la sirène. Mais c'est François Steyn, de retour après 4 semaines d'absence qui sonnait le glas des espoirs de la Yellow Army à la 75ème d'un drop assassin qui sellait le score. Pour le MHR, c'est un véritable coup de boost puisque cette victoire bonifiée leur permet de remonter à la 3ème place, à trois points seulement des Clermontois.

 

En baisse : Toulouse

 

Toulouse s'enfonce, après deux défaites consécutives à zéro points, les hommes d'Ugo Mola se devaient de se reprendre à Brive. Compliqué, compte tenu que seul Clermont est parvenu à sortir vainqueur du stade Amédée Domenech. Si le match se résumait à des échanges de pénalités les Haut-Garonnais réussissaient à prendre le large suite à un superbe essai d'Arthur Bonneval. Mais l'indiscipline Toulousaine, véritable fardeau, va leur coûter chère puisque Gaëtan Germain ne va pas se faire prier pour sanctionner les erreurs des Rouge et Noir. Et cela évoluait de mal en pis pour Ugo Mola et ses troupes puisque Toby Flood écopait d'un second carton jaune, synonyme de carton rouge, suite à un coup de genou dans le dos de Jean Baptiste Péjoine à la 66ème minute. Ce résultat condamne quasiment les espoirs du Stade Toulousain qui se retrouve désormais à 8 points de la 6ème place.

 

Le fait du Week-end : La Remontada du LOU 

 

Le terme « remontada » et la Ville de Paris ne se seront pas lâchés de la semaine. Opposé au LOU dans un duel de mal classés, le Stade Français lançait parfaitement sa partie, aidé par un Jules Plisson qui avait pris des airs anglais grâce à un pragmatisme jamais entrevu dans la saison Parisienne. Devants de 16 points à 20 minutes de la fin de la partie, les coéquipiers de Pascal Papé vont s'effondrer en encaissant 18 points consécutifs. La partie va ensuite dégénéré et Pascal Papé va écoper d'un carton rouge pour un coup de poing au visage. Les Lyonnais n'ont toujours pas perdu au Matmut Stadium, et remontent à la 10ème place, place qu'ils prennent au Stade Français qui rétrograde à 12ème place.

 

Le chiffre du Week-end : 82

 

82, c'est le nombre de points que le Rugby Club Toulonnais a passé à l'Aviron Bayonnais, soit le plus gros total de points inscrits, depuis les 95 points inscrits par Clermont face à Dax durant la saison 2007/2008. Dépassés dans le jeu, les joueurs de Vincent Etcheto ont vécu un véritable cauchemar à Mayol, encaissant la bagatelle de 12 essais pour une défaite sur le score de 82 à 14, qui enterre définitivement les Bayonnais qui se projette désormais sur l'intersaison et leur retour en Pro D2.

 

 

Le XV de la semaine :  

*

 

Par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?