Stade Français, Racing :une rivalité en 5 dates

  • Stade Français, Racing :une rivalité en 5 dates
    Stade Français, Racing :une rivalité en 5 dates
Publié le , mis à jour

Depuis la remontée du Racing 92 en 2008, les deux clubs de la capitale, cultivent une rivalité sur et en dehors des terrains. Retour sur 5 faits marquants.

10 mai 2015, 24ème journée de Top 14 : Racing 18 – 29 Stade Français

Victorieux du premier derby de la saison le Stade Français se déplace à Yves du Manoir après avoir enchaîné trois défaites et un match nul. La qualification en barrage s’éloigne pour les hommes de Gonzalo Quesada. Après 19 minutes de jeu, Sergio Parisse est coupable d’un plaquage dangereux sur Brice Dulin. L’arbitre de la rencontre Jérôme Garcès sort le carton rouge et expulse le capitaine du Stade Français. À 14 contre 15 durant une heure, les visiteurs vont réussir l’exploit de l’emporter 29-18. Cette victoire sera le point de départ de la fin de saison canon du Stade Français.

 

29 mai 2015 , barrages de Top 14 : Stade Français 38 – 15 Racing

Troisième derby parisien de la saison et pas des moindres puisqu’il s’agit du barrage d’accession aux demis finales du Top 14. Sur sa pelouse de Jean Bouin les hommes de Gonzalo Quesada infligent une leçon de rugby à leur voisin franciliens. Le rouleau compresseur rose et bleu impose sa suprématie dans tous les secteurs du jeu et Morne Steyn punissant l’indiscipline des ciels et blanc avec 33 point au pied .Une victoire finale 38-15 pour le Stade Français qui file vers le bouclier de Brennus.

 

2 décembre 2011 : Première au Stade de France

Le Stade Français reçoit pour la première fois le Racing au Stade de France. L’occasion pour le président francilien d’adresser ses « remerciements » à son homologue. « Je suis reconnaissant à leur président, Thomas Savare, de reconnaître l’existence d’un deuxième club de rugby à Paris. ». Jacky Lorenzetti profite de l’occasion pour réveiller la rivalité entre les deux clubs. «  Le Racing n’a pas besoin du Stade Français pour exister », avant d’ajouter, « Le Stade Français est très «chaud» et «show». De notre côté, on est plutôt des bêtes à sang froid avec un rugby traditionnel...À la différence du Stade Français, on fait passer le rugby avant le spectacle. » Sur le terrain, le Racing mord la poussière 29-3.

 

9e journée de Top 14 2014 : Stade Français 23 -19 Racing

Comme avant chaque week-end de Coupe d’Europe les arbitres étrangers débarquent sur les pelouses de Top 14. Il fallait que ça arrive une journée de derby entre le Stade Français et le Racing, entraîné par le duo Travers/ Labit. Ce dernier revenait de 10 semaines de suspension pour avoir...critiquer l’arbitrage. Une sanction vite oublié «Je sais que je prends un risque, mais j’ai vu que les sanctions ont été allégées. Il (M. van Heerden) s’est bien promené cet après-midi aussi, sauf qu’on était là pour faire un match de rugby de haut niveau, avec deux équipes qui voulaient jouer. Malheureusement, il manquait un ingrédient qui est primordial aujourd’hui dans notre sport. Et ça s’est terminé comme tout le monde l’a vu, c’est-à-dire une parodie, un hold-up.» L’entraîneur des arrières franciliens se muant même en critique mode. « Un gars qui était bien habillé, avec des chaussures assorties au maillot, qui a arbitré toute l’après-midi avec le sourire. Il a passé toute la semaine à Paris et il a dû bien visiter, bien se promener ».

 

7 mai 2011 :  Stade Français 16- 29 Racing 

Délocalisé à Charléty pendant que le nouveau Jean Bouin sortait de terre, ce derby francilien marque un tournant dans la nouvelle histoire du Racing Métro. Promu en 2008 les Ciel et Blanc ambitionnent de retrouver les sommets le plus rapidement possible. Ambitions atteintes après ce match. Victorieux 29-16 de son rival parisien, les hommes de Pierre Berbizier sont qualifiés directement pour la demie finale. Après un match à sens unique que les visiteurs auront plié en un tout petit quart d’heure. Il aura fallu quatorze minutes précisément à Bobo (2ème), Steyn (11ème) et Chavancy (14ème) pour inscrire trois essais et prendre le leaderrship local.

 

Par Félix Comane

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?