• Castres féminines : Vers des jours meilleurs
    Castres féminines : Vers des jours meilleurs
Publié le / Modifié le
Compétitions

Castres féminines : Vers des jours meilleurs

Les Tarnaises termineront dernières de leur poule d’élite 2 mais en retirent du positif.

Terrible poule 2 d’Élite 2 Armelle-Auclair. Dans ce championnat à deux voire trois vitesses où trois équipes (Bayonne, Lons, Bordeaux) se taillent « la part du lion » en écrasant tout sur leur passage et où deux autres (Tarbes et Villelongue) se disputent la dernière place qualificative, il ne restait pas beaucoup de place pour les petits Poucet que sont Castres, l’Usap et La Rochelle. Et face à des Rochelaises supérieurement armées, des Usapistes descendues de Top 8, en reconstruction mais bien structurées et expérimentées les Tarnaises ne devraient pas faire mieux qu’une dernière place ; même si, mathématiquement, il reste dix points sur le tapis et que si les Castraises font carton plein lors des deux derniers matchs et que dans le même temps La Rochelle fait « fanny », un maintien reste possible. Improbable scénario mais scénario possible. Le temps fort de la saison des castraises a eu lieu au mois de janvier dernier lorsqu’elles ont pu faire chuter sur leur pelouse leurs homologues de Villelongue. Une équipe prometteuse, championne de France en titre en Fédérale 1 la saison passée et qui, on l’a vu, est toujours en course pour se qualifier. L’exploit des Castraises (victoire 8 à 0), qui venaient de changer d’entraîneur (Laurent Dupont remplacé par Patrice Roca) prouve qu’elles sont légitimes à ce niveau. Il ne leur manque pas grand chose pour basculer dans le milieu du tableau et pouvoir embêter des équipes comme Tarbes ou l’Usap. Même si elle n’a (pour le moment) pas été suivie par d’autres, cette victoire a marqué le début d’une amélioration sensible dans le jeu castrais. Un match référence en quelque sorte.

De quoi l’avenir sera fait ?

Plusieurs chantiers sont en cours pour la saison prochaine. Continuer de s’appuyer sur la formation pour bâtir une équipe de plus en plus compétitive. Le réservoir est là, les cadettes s’illustrent tous les week-end sur les différents plateaux auxquels elles participent (victoire notamment à Decazeville avec cinq victoires et cinq bonus offensifs) ou encore travailler sur l’attractivité du club pour tenter d’attirer des joueuses expérimentées (qui préfèrent pour le moment céder aux sirènes des grandes métropoles moins enclavées pour poursuivre leurs études notamment) sont les premières pistes à explorer. Reste à savoir de quoi l’avenir sportif des Castraises sera fait. Chez les hommes, la situation va évoluer puisque les compétitions fédérales devraient être refondues. Cela pourrait s’appliquer aux féminines. Auquel cas les filles de Patrice Roca seraient maintenues sur « tapis vert ». Après la coupure internationale, les Castraises iront à Tarbes pour l’avant-dernier match de la saison. Avec pour objectif de remporter leur deuxième victoire de la saison. Parce qu’elles ne cessent jamais d’y croire.

 

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir