Crussol, un duo en vogue

  • Crussol, un duo en vogue
    Crussol, un duo en vogue
Publié le , mis à jour

Associées aux Oval'ladies, les Valkyries espèrent toujours décrocher leur qualification et voient deux de leurs jeunes joueuses intéresser les vice-championnes de France héraultaises.

Samedi prochain, les Oval’ladies de Bourg-Saint-Andéol et les Valkyries de Crussol vont vivre leur troisième entraînement en commun de la saison, à Guilherand-Granges. Depuis le début de saison, les premières, spécialisées dans le VII, ont rejoint les secondes, faute d’effectif suffisant (neuf joueuses) pour écumer les plateaux.

« Le principal est qu’elles jouent, tranche l’entraîneur du groupe, senior et cadette, Jean-Luc Peron. On s’est entendus avec Franck Munier, l’entraîneur des Valkyries. » Au total, ce dernier peut finalement compter sur un groupe de vingt-huit joueuses, qui comptent les deux entités qui ne pourraient jouer l’une sans l’autre. Et malgré la centaine de kilomètres qui séparent les deux clubs, la mayonnaise a pris. Des qualités: « Samedi prochain, les entraîneurs n’organisent que le sportif et ne se mêlent pas du reste, sourit Franck Munier. Les filles ont organisé une soirée. Pour l’organisation, elles sont plus prévoyantes que les garçons ! » Sur le terrain, les résultats sont inégaux, notamment contre les réserves d’équipe de haut niveau. « Elles n’ont pas la même philosophie que nous, ni les mêmes objectifs. » Mais les Valkyries espèrent tirer leur épingle du jeu. La réception de Nice, le 26 mars, pourrait leur permettre de se positionner pour la qualification. Car elles ne manquent de qualités. Deux joueuses sont ainsi dans le viseur des Montpelliéraines : la pilier, Celia Hermant (18 ans), arrivé du Nord en début de saison, et qui aux portes de l’équipe de France jeune, et la deuxième ligne, Faustine Tracol (20 ans).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?