Fusion Stade français / Racing 92 : le projet est maintenu, la grève aussi !

  • Fusion Stade français / Racing 92 : le projet est maintenu, la grève aussi !
    Fusion Stade français / Racing 92 : le projet est maintenu, la grève aussi !
Publié le

 Il s’est passé beaucoup de choses ce matin, avenue de Villiers, du côté du siège de la LNR : les matchs Montpellier/Racing et Castres/Stade français pourraient être repoussés, quand de nouvelles solutions pourraient être apporter au projet de fusion parisienne.

Ce matin, au siège de la Ligue Nationale de Rugby à Paris, se tenait une réunion de conciliation entre les différentes acteurs du projet de fusion dévoilé par Thomas Savare et Jacky Lorenzetti lundi dernier. Le meeting s’est tenu en présence du président de la LNR Paul Goze, des représentants syndicaux Robins Tchale-Watchou et Gaël Arandiga (Provale), des présidents Lorenzetti et Savare, des représentants du Racing 92 (Virgile Lacombe, Dimitri Szarzewski, Manuel Carizza, Xavier Chauveau et Matthieu Voisin) et des délégués du personnel choisis en début de semaine par les joueurs du Stade français (Meyer Bosman, Pascal Papé, Alexandre Flanquart, Antoine Burban et Laurent Sempere).

Lorenzetti et Savare furent les premiers à arriver sur les lieux aux abords de 7h30. Les soldats roses avaient quant à eux décidé de montrer leur solidarité en débarquant à trente au siège de la LNR et se sont donc extirpés du métro Villiers côte à côte, aux abords de 8h15. Ils ont été suivis par les représentants du Racing 92. Dimitri Szarzewski a d’ailleurs été pris à partie par plusieurs supporters du Stade français, eux-aussi présents devant le siège de la Ligue. Le capitaine du Racing, accusé par plusieurs personnes de contribuer à « tuer le Stade français », a répondu ne « souhaiter la mort de personne » avant de s’engouffrer dans les locaux de la Ligue, barrés ce matin par deux vigiles.

 

Montpellier Racing reporté ?

Au terme de trois heures de réunion, le président Paul Goze a tenu un premier point presse au cours duquel il n’a rien dévoilé ou presque : « Les discussions se sont poursuivies dans un climat apaisé et nous avons demandé à ce qu’une nouvelle réunion soit tenue lundi à 18 heures, ici même ». Lorsqu’ils se sont extrait des locaux, Dimitri Szarzewski et Pascal Papé se sont montré à peine plus loquaces. Le capitaine du Racing 92 a simplement annoncé que les joueurs et le staff franciliens venaient de demander au président Goze à ce que leur déplacement à Montpellier (initialement prévu samedi à 20h45) soit reporté, les conditions de préparation à la rencontre n’ayant pas été optimales. De leur côté, les joueurs du Stade français ont tenu à assumer leur mouvement de grève et les conséquences de celui-ci en refusant de demander le moindre passe-droit à la Ligue pour le déplacement prévu à Castres ce week-end. Concernant les présumés reports, une décision sera prise aujourd’hui aux alentours de 14 heures.

Au terme de cette courte entrevue avec deux des représentants des clubs, le président du syndicat des joueurs Provale Robins Tchale-Watchou s’est exprimé au sujet du projet de fusion : « Nous avons démarré un processus de discussions, chose qui n’avait pas été initiée au départ du projet. C’est une bonne avancée. Je retriendrai aussi que les présidents Savare et Lorenzetti ont fait preuve d’intelligence : si les conditions ne sont pas réunies pour leur projet, ils ont en effet affirmé qu’ils envisageraient d’autres solutions ». Mais lesquelles ? L’abandon pur et simple du projet ou l’absorption du Stade français par le Racing 92 ? Affaire à suivre…  ​

 

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?