« Il n’y a pas de décision actée »

  • « Il n’y a pas de décision actée »
    « Il n’y a pas de décision actée »
Publié le

 En marge de la réunion de ce matin, le président du Stade français Thomas Savare a tenu à prendre la parole sur un projet qui attise les passions…

Que retenez-vous de cette réunion ?

Le dialogue est renoué entre les différentes parties et c’est capital. J’espère que l’on pourra bientôt passer à une autre étape.

 

Le projet est-il remis en cause ?

Pas du tout. Nous avons exposé un projet lundi. Il n’est pas abouti. On avance, on construit. Il nous reste à expliquer, séduire et convaincre. Ce projet a du sens. J’espère qu’un maximum de personnes s’y associeront.

 

N’avez-vous pas l’impression d’être seul contre tous dans votre propre club ?

Non. Il y a des adhésions à ce projet au fur et à mesure.

 

Vous vous faites néanmoins beaucoup d’ennemis…

George Clémenceau disait : « Si le jour de votre mort, vous n’avez pas d’ennemis, c’est que vous n’avez rien fait ». Je la partage.

 

Avez-vous été surpris par la réaction de vos joueurs et de vos supporters ?

Je mesure le choc, la surprise. l’idée est assez originale, iconoclaste et heurte les sensibilités. Mais je m’attendais à des réactions vives. Je savais qu’il faudrait convaincre.

 

Si un repreneur vous sollicite dans les prochains jours, seriez-vous prêt à l’écouter ?

Non. Je suis persuadé que le bon projet pour le Stade français et le Racing, c’est cette fusion. Je vais travailler pour que ce projet aboutisse. Il n’y a pas de décision actée. Il y a des démarches entreprises et la farouche détermination de deux présidents.

 

Pourriez-vous passer en force ?

J’espère que non. On verra… A la base, c’est un projet d’union.

 

Avez-vous commis une erreur sur la forme de l’annonce ?

On en commet tous des erreurs. C’est une information qui est choquante, je le conçois volontiers. Mais ce qui a choqué, c’est le fond, pas la forme.

 

Avez-vous le soutien de la section amateur du Stade français ?

La section amateur n’a pas dit oui et n’a pas dit non au projet. Elle se déterminera en mai prochain, lors d’un comité directeur exceptionnel.

 

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?