« La grève était le seul moyen qu'ils avaient »

  • « La grève était le seul moyen qu'ils avaient »
    « La grève était le seul moyen qu'ils avaient »
Publié le

Robin Tchale Watchou est revenu sur la fusion entre le Stade français et le Racing 92. Le président du syndicat Provale estime être dans son rôle en soutenant la grève des joueurs parisiens. 

Le Racing a demandé le report mais est-ce que c'est également le cas du Stade français ? 

La position, elle est simple. Le Stade français, ils sont dans une situation où les joueurs ont revendiqué quelque chose. Ils ont décidé de faire la grève. Il n'est pas normal que les autres équipes en souffrent. Les joueurs du Stade français en assument pleinement les conséquences notamment la perte de deux points. Si la Ligue accepte le report du match du Racing 92, elle le fera sans doute aussi avec le Stade français. Les joueurs n'ont en tout cas pas exprimé ce désir de reporter leur match. Si la ligue décidait du report, ils n'iront pas à l'encontre de cetre décision. 

 

La grève est maintenue ? 

Pour l'instant, les joueurs ne m'ont pas donné d'indications. En l'état la grève est maintenue au Stade français. 

 

Vers quoi on se projette, vers quoi on s'avance ? 

Vers 14h il y aura une déclaration de la ligue par rapport à la réunion d'aujourd'hui. Après les joueurs me diront ce qu'ils souhaitent faire. La tendance, c'est qu'il y a un projet. Il faut le présenter pour qu'on puisse travailler dessus. Il va y avoir des échanges entre les différents acteurs, ceux qui sont pour et ceux qui sont contres. En fonction de cel, ils décideront de la suite à donner à ce projet.  

 

Quelle est la position du syndicat que vous défendez sur cette grève ? 

Je n'ai pas d'autres choix que de la soutenir. Nous sommes contre un mouvement qui donne le sentiment de prendre en otage le championnat. Ce n'est pas bon pour nous, ce n'est pas bon pour eux. Néanmoins c'est le seul moyen d'expression qu'ils avaient. Et quelque part ma mission c'est de soutenir les joueurs. Je leur ai présenté les avantages et les inconvénients de la posture qu'ils ont adopté. Notre rôle, c'est maintenant de faciliter le dialogue entre les acteurs. Mais c'est aussi aux joueurs de décider ce qu'ils veulent faire maintenant. 

 

Pourquoi la grève ne serait pas maintenue ?

Si les joueurs décident qu'au vu des éléments dont ils ont eu connaissances veulent ouvrir un dialogue sincère avec leurs dirigeants, ils n'ont pas intérêt à maintenir la grève.Il est prévu qu'à partir de 14h, les joueurs rencontrent le président Thomas Savare. 

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?