Encore trop vert

  • Encore trop vert
    Encore trop vert
Publié le , mis à jour

Dans la charrette pour l’Honneur pour la deuxième fois en trois saisons,  Verdun-sur-le-doubs  devrait être sauvé administrativement. Il espère tirer profit de cette chance offerte.

Aujourd’hui, beaucoup de clubs menacés par la relégation vont pousser un gros ouf de soulagement. L’élargissement des poules de Fédérale devrait être officialisé, actant le maintien de tous les clubs à leur niveau actuel. Le 2 avril prochain, contre Villars-les-Dombes, Verdun-sur-le-Doubs pourra donc inaugurer officiellement son nouveau terrain, le cœur léger. Le club devrait évoluer en Fédérale 3 la saison prochaine. « Il faut bien sûr que nous posions la question aux joueurs, mais je suis pour que nous restions à ce niveau », ne cache pas le coprésident, Baptiste Crapoix.

Après une première expérience ratée il y a deux saisons, en 2014-2015, conclu par une place de lanterne rouge, Verdun-sur-le-Doubs a cette fois résisté plus longtemps. Déjà, l’équipe a gagné un rang au classement et devrait terminer neuvième, devant Belleville-sur-Saône, en grande souffrance. Mais on ne pavoise pas. Depuis deux matchs, le promu est lui aussi en grandes difficultés. Après Nantua (10-69), il a été sèchement battu par Saint-Claude, à domicile, dimanche dernier (14-64). Il reste à bien finir et à tirer les leçons des difficultés rencontrées sur le plan sportif pour espérer renouveler son bail l’année prochaine, sur le terrain cette fois. « On sait que ce sera de toute façon difficile, juge l’entraîneur des avants, Laurent Boulicaut. Cette saison, nous avons fait preuve de manque de maturité. Nous avons pris trop de cartons. Je ne supporte pas non plus qu’on pleure auprès de l’arbitre. C’est toujours mieux que de redescendre en Honneur et de perdre le bénéfice de l’expérience accumulée et certains acquis.»

 

Recrutement

Dès cette semaine, le club s’est mis au travail sur le recrutement. Plusieurs joueurs ont déjà été rencontré. Certains anciens, qui étaient partis sous d’autres cieux, sont pressentis pour revenir. Quelques changements devraient également intervenir en interne au niveau de l’encadrement. En attendant les grandes manœuvres, il reste maintenant à préparer également sur le pré la saison prochaine et à arrêter l’hémorragie. Cela passe par les Alpes, où le promu se rendra deux fois de suite, à Izeaux dès ce dimanche, puis à Renage le week-end suivant. « Le mot d’ordre est de nous faire plaisir, explique le coach. Nous avons joué toute la saison avec la pression et la peur de mal faire. Souvent les scores n’étaient pas révélateurs du contenu de nos matchs, nous craquions souvent dans les dix dernières minutes. »

par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?